Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Jeanne Soubsol-de Goïti fut une mère d'exception.

 

 

de Goiti.jpg

 

Jeanne de Goïti a été décorée, devant la mairie de Villefranche-du-Périgord, au titre de la Résistance. Personne, à ce jour, n'a su me préciser qui lui remettait la médaille. Photo d'archives de Jean-Claude de Goïti.

 

 

 

Aujourd'hui celles et ceux qui ont la chance d'avoir leur maman en vie, espèrons le, auront, le loisir de la fêter d'une manière ou d'une autre. Pour celles qui nous ont quittés il nous reste à penser très fort à elles qui ont donné la vie et pour certaines mêmes -et c'était bien cruel- la perdaient à cette occasion.

 

Pour la fête des mères j'ai voulu revenir sur le passé d'une mère hors du commun de Belvès que  les anciens ont bien connue.

 

Jeanne Soubsol naquit à Toulouse, le 22 octobre 1906, la même année qu'une autre mère particulièrement méritante, Joséphine Baker. Elle épousa, à Belvès, le 4 septembre 1924, le 4 septembre est une grande date de notre histoire puisque c'est un 4 septembre, en 1870, que fut proclamée, à une voix de majorité, la Troisième République, Aimé, Michel de Goïti, né en 1901. Pour les Belvésois ce populaire Basque, haut en couleurs, était Amade.

 

Le livret de famille, élaboré à l'époque, est évocateur d'une pointe d'un manque de délicatesse. Le marié, armurier de son état, est décrit en qualité de "sujet espagnol". Certes en 1924, hélas, l'Espagne n'était pas encore en République, hélas trois fois hélas, elle ne l'est toujours pas, mais la terminologie de "sujet" peut laisser poindre une marque différentielle. Les Espagnols, même soumis à un régime qui impose, sans avoir consulté la population, le privilége de la naissance pour la plus haute magistrature, ont tout de même droit, comme tous les êtres vivants de la planète, quelle que soit leur sensibilté, au titre de citoyen.

Le couple de Goïti fut, pour le moins, fécond et, a priori, a composé, au cours du siècle, la plus importante famille nombreuse de la localité.

 

Entre 1926, date de la première naissance, et 1949, date de la dernière, le couple vit arriver treize enfants ; neuf garçons et quatre filles.

 

Citons dans l'ordre Michel, Fernand, Jean-Gilbert, Pierre-Gérard, Christian, Philippe-Bernard, Odette, elle porte, en second, le très joli prénom de Carmen, les jumeaux Jacques et Jacki-Maurice, Jean-Claude, Jeannine, Arlette et Pierrette. 

Aimé de Goïti décéda le 19 juin 1973 et Jeanne le 16 novembre 1995, soit 22 ans plus tard. Michel, Fernand et Pierrette, fort prématurément, nous ont quittés.

 

 

 

 

 

  



31/05/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres