Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

L'aménagement foncier agricole et forestier.

 BELVÈS

 

 

Mercredi, à l'initiative de Claudine Le Barbier, conseillère générale,  Olivier Chabeyrou, responsable du pôle "forêts" au conseil général est venu à la rencontre des élus de l'auréole de Bessède partant du talweg du Bélingou et reliant le Val de Nauze en passant par le Monpaziérois et le Villefranchois.

 

L'objet de la réunion était d'aborder l'aménagement foncier agricole et forestier.

 

En préambule, hors sujet du jour, Cl le Barbier invita les élus qui le souhaitent à délibérer de toute urgence sur le gaz de schiste de manière à interpeller le préfet qui va rendre ses conclusions au ministère dans les prochains jours.

 

L'aménagement foncier agricole et forestier qu'est ce que c'est. Officiellement cet aménagement a pour but de réduire le nombre de parcelles privatives des massifs forestiers pour permettre une exploitation plus facile, plus intensive de la richesse des forêts. Il ne peut s'appliquer que pour des espaces continus réunissant au minimum 1 000 à 1 500 hectares sur une ou plusieurs communes.

Manifestement cet aménagement a pour but de tracer de grands espaces favorables à l'exploitation des ressources forestières. Pour Olivier Chabeyrou il ne s'agit pas de rechercher une piste touristique de loisirs mais de favoriser les ressources énergétiques et humaines.

 

Il faut, pour ce faire, que les communes sollicitent le conseil général et non l'inverse afin de mettre en chantier les procédures dont la première, naturellement, est l'enquête publique.

 

 

Les petites parcelles. Olivier Chabeyrou se veut rassurant. Il compare l'aménagement foncier agricole et forestier au Remembrement rural, dont les temps forts se situèrent entre 1960 et 1980. Pour les petites parcelles enclavées les propriétaires auront, si l'opération est validée, le choix entre se défaire au bénéfice des riverains plus importants ou de récupérer, contre leurs redditions, des parcelles, de valeur vénale identique, bordées par un chemin rural.

 

Sans préjuger de l'avenir, il peut réserver des surprises, il ne semble pas que cette démarche ait suscité un engouement transcendant et fulgurant autour de la table. 

 

 

Texte et photos Pierre Fabre.

 



31/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 197 autres membres