Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La galerie Marty vous attend.

BELVÈS

 

 

 

Les anciens ont connu, dans la rue du Fort, le point de vente de meubles du populaire Albert -dit Georges- Marty, personnage incontournable de la vie locale belvésoise. Il fut le pilier des Marsoins, groupe de résistants. Après la Libération Georges Marty, menuisier, dont l'atelier était sur la place de l'hôpital, poursuivit, avec son frère Jean, dit Lucien, son activité tout en s'impliquant intensément dans la vie locale, à la Lyre belvésoise, aux parents d'élèves et en créant le corps des sapeurs-pompiers volontaires. Son épouse Sylvie, occitaniste, elle aussi, a pris part à la Résistance et a beaucoup donné dans la vie associative grâce à sa maîtrise de la belle langue de nos ancêtres.

 

Le magasin de meubles de Georges Marty renaît à la belle saison avec le retour de leur petit-fils Bruno. Il alterne semestriellement entre la Polynésie et La Croix de Sagelat. Cette année il partage sa galerie avec son jeune oncle Jean-Jacques, professeur honoraire. Lui aussi, a traversé les mers pour aller enseigner en Nouvelle Calédonie. Le troisième  de cette triangulation familiale est Christian, lui aussi professeur honoraire. Il passa l'essentiel de sa carrière dans le pays de Born, dans la grande forêt de Gascogne, à Parentis.

 

CIMG9244.jpg
 

 Bruno à gauche et Jean-Jacques, à droite.

 

Les Marty vont, cette année, fasciner les visiteurs de leur galerie en présentant des merveilles de ce travail familial. Christian Marty lui a plus manipulé la plume que les outils de son frère et de son neveu puisqu'il est le rédacteur de deux magnifiques ouvrages "Les campagnes du Périgord", qui ont inspiré les dessins de Jean-Jacques, et "Les bois des Huguenots"; œuvre qui nous plonge, il y a cinq siècles, dans les bois de la Renardie, le creuset de la Nauze et part dans celui du Vern, en Forêt Barade, là où la bastide comtale  a connu bien des péripéties et des frondes. L'étymologie du nom de Vergt proviendrait de ces beaux arbres, les vergnes, croissant le long de ce ruisseau, et au vert, couleur dominante de l'endroit. Le nom de Vergt aurait pris un G  en référence au vergne et un T pour la couleur. 

 

Couverture

 

 

Je reviendrai, dans le courant de la semaine, sur l'exposition des Marty et sur le rôle que chacun de ses trois personnages a apporté à cette galerie qui sera ouverte jusqu'à la fin septembre.

 

P.F 



08/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres