Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La Nauze bien en dessous d'un sévère étiage de fin d'été.

 

CIMG5099.jpg

 

 

La cascade, au second plan, est à sec. Elle devrait, à cette période, être en pleine activité. 

 

Les nappes phréatiques après un hiver doux, dont on ne peut pas dire qu'il fut particulièrement sec, seraient à un niveau tout à fait normal de printemps. Les observateurs n'ont de vives inquiétudes que pour le Languedoc-Roussillon. La Dordogne et la Vézère, au cœur de ce printemps, affichent une hauteur d'eau correcte; ce qui n'est pas le cas pour notre Nauze au niveau de Fongauffier. Elle est anormalement basse et son étiage printanier paraît plus que sévère. On peut dire que notre cours d'eau n'atteint même pas le niveau d'un étiage de fin d'été.

 

Ce déficit interpelle car vers La Pique Jean-Claude Deltrel  ne constate pas un écart qui l'interpelle. Vers sa confluence à Siorac J-Paul Sniosek ne pointe pas un étiage  inquiétant outre mesure.

 

Comment expliquer cet énorme déficit sur le moyen cours de notre rivière.

 

 

CIMG5103.jpg

 

L'écoulement bien faible sous le pont des abbesses.

 

CIMG5102.jpg

 

Le filet d'eau s'échappe mais l'inquiétude pointe pour la période estivale. Du jamais vu de mémoire fongauffiéraine.

Pierre Fabre. 

 



25/04/2014
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres