Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La rentrée à Pierre Fanlac.

 

Les années scolaires passent et la vie scolaire connait chaque année des mouvements d'enseignants qui apportent du sang neuf dans les écoles. Fabrice Quignon, après un séjour de deux ans sur les hauteurs de Pierre Fanlac, s'est envolé pour la Polynésie. Espérons qu'il saura rapporter dans ces terres lointaines quelques bons souvenirs de ce passage en Périgord.

La vie continue et de nouveaux profils se font jour sur le plateau de Tourneguil.

 

 

 

Christophe Taulu, le principal du collège aux côtés de Philippe Maradènes, son adjoint. (Photo Bernard Malhache).

Elle est heureusement révolue l'époque où les enseignants auraient pensé déchoir s'ils se présentaient devant leurs interlocuteurs, parents d'élèves, partenaires ou, tout simplement, face aux collégiens, autrement qu'en tenue conformiste... Avouez qu'il est bien plus  souple, pratique et cohérent de savoir sortir de ces manières guindées bien protocolaires qui, si elles " figuraient", bien à tort, l'autorité sont, de nos jours, complètement désuètes.

 

Entrée en 6ème.JPG

 

Les parents d'élèves lors de la réunion de rentrée. Photo Bernard Malhache.

 

Ils sont 82 à avoir foulé le seuil de Pierre Fanlac, pour la première fois, pour entrer en sixième. Elle est bien loin l'époque des années 50 où, à Belvès, il y avait seulement deux classes de sixième, à l'époque la mixité n'existait pas, une classe pour les garçons et une pour les filles. Il n'y avait pas de transport scolaire et les écoliers arrivaient à pied ou à bicyclette. Certains arrivaient, quotidiennement, par le train et escaladaient les rampes de l'Oratoire, de Foncastel ou des Pénitents pour arriver, "o'clock", à 9 heures en salle de cours.

Il n'y avait point de carte scolaire et le rayonnement pédagogique, justifié ou non, de Belvès dépassait de loin les limites du canton. Certains élèves venaient de loin... Salut Jean-Louis qui venait de Couze, Francis qui arrivait de St Geniès. Certains habitaient même des localités des départements voisins ; Michel qui venait des alentours de Penne ou Max de Sauveterre... et bien d'autres.

 

 



06/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres