Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La tolérance cette vertu bien fragile !

 

 

 

Le 13 juin 1987, lors du congrès du P.C.F, Pierre Juquin, alors député de l'Essonne, sérieusement sifflé la veille, gagne sa place au congrès à 9 heures. Un secrétaire fédéral, identifié comme étant celui du Var, lui jette un bouquet d'orties. Stoïque son "récipiendaire" le repousse et, vers 11 heures, se rend à la manifestation anti-Le Pen. Une main anonyme replaça, alors, ce bouquet d'orties à la place de Pierre Juquin au congrès. Pour relater cet incident "Le Nouvel Obs" glissa dans son hebdo "C'était le Moyen-Àge". Quand je vis cette image mon cœur de quadragénaire saigna avec une bien douloureuse plaie ouverte. Ces actes inqualifiables d'intolérance me choquèrent et je pensai que l'on pouvait émettre de vives nuances, même avoir des opinions différentes, sans avoir recours à des procédures  de la sorte.

 

Alain Juppé.jpg

 

Alain Juppé qui, à ma connaissance, ne se situe ni dans la ligne de Pierre Juquin et, encore moins dans celle de Pierre Laurent, a été copieusement hué et sifflé, dans la ville qui l'a choisi comme maire, dans le hangar 14, ce 22 novembre, par les partisans d'un certain… Nicolas Sarkozy. Même les gens du monde et les "bobos" sont incapables de se maîtriser quand leur "connétable" n'est pas unanimement et explicitement reconnu comme étant le messie ! 

 

Les pulsions d'intolérance, hélas, peuvent parcourir toutes les sensibilités et, sans aller jusqu'aux extrémités aveugles et obscurantistes de l'Inquisition catholique ou de l'intégrisme musulman, sont plus qu'inquiétantes pour  notre avenir.

 

P.F 



23/11/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres