Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La vie scolaire à quelques jours des vacances..

 

 

 

L'automne va s'achever et, dans quelques jours, nos élèves vont rentrer chez eux pour profiter des vacances d'hiver. La génération des parents disait, sans s'interroger, les vacances de Noël, sans que cette terminologie, pour beaucoup, ne véhicule une notion impérative de religiosité.  Pour éviter des susceptibilités, il faudra, peut-être, suspendre certains accents de nos expressions populaires. Noël et Pâques sont des fêtes religieuses et les vacances d'hiver ou de printemps sont d'une parfaite neutralité.

Parfois, par un noble et respectable purisme, on peut sombrer dans la caricature censurant la culture de nos ancêtres.

Imaginons le tollé que provoquerait, dans la population multi-culturelle, la suppression de l'arbre de Noël qui, fort heureusement, réunit, dans l'émerveillement, les Camille, joli prénom épicène, dont les grandes lignes de sa personnalité sont l’indépendance, la sentimentalité, l’impulsion et la générosité, les Shalom, qui appellent la ‘’paix’’, les Fahim, auxquels on associe la clairvoyance, les Nitshia, ô féminité éternelle, Chahrazad, ces Persanes intuitives et inspirées, autoritaires, sentimentales et discrètes, les Yaël, chèvre sauvage ou bouquetin, ou les Sylvia, ces belles filles séductrices qui nous viennent de la forêt.

 

Tous ces enfants peuvent chanter un planétaire et rassembleur ‘’Mon beau sapin’', chant de Noël d'origine germanique, dont le titre original  O Tannenbaum écrase les terribles et dramatiques atrocités que nos cultures différentes n’ont su et pu éviter.

 

 

 

 

 

CIMG9908.JPG

 

Noémie et Colline, au tout début  de décembre, pensaient déjà à leur voyage outre-Manche. Pour ces adolescentes, apprendre l'anglais, ce n'est pas la mer à boire... c'est juste la Manche à traverser.

 

 

CIMG0074.jpg

 

 

Pour planter l'arbre de la laïcité, il fallait, tout d'abord, creuser un trou. C'est à cette action que Kévin, jeune Carvésois, s'est attelé.

 

Pour tous ces écoliers, qui constituent le terreau des forces vives de demain, souhaitons leur de bien profiter de leurs vacances... qu'elles soient d'hiver ou de Noël!

 

 

Photos Pierre Fabre.



16/12/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres