Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le castrum apaisé.

 

 

Bernard Malhache, que je remercie, m'a fait parvenir les photographies de l'installation du conseil municipal de Belvès assorties du texte qui suit. Cette péripétie électorale s'achève donc. Il est à espérer qu'elle mette fin au tumulte citoyen de cette commune. Il paraît bien naturel que les manœuvres en amont des élections amènent de l'animation verbale, partisane et subjective. Ce qui est moins normal c'est quand il y a des dérapages qui vont un peu trop loin, avec un verbe cinglant, parfois choquant, injuste, disproportionné et excessif. Chez les gagnants le vent de la victoire a ceci de bon ; il rétablit la bonne humeur. Celui de la défaite, lui, peut, hélas, laisser des plaies ouvertes. Tout est temporel ; dans six ans tout sera à reconsidérer.

Je précise que ce blog n'a, à aucun moment, pris parti pour une liste ; quelle qu'elle soit. En républicain, respectueux des règles élémentaires de la démocratie, je félicite les élus et que celles et ceux qui n'auront pas l'honneur de siéger autour de la table sachent bien que quand on se lance dans l'aventure citoyenne on ne démérite jamais quand on échoue dans la dignité.

 

P.F

 

__________________________________________________________________________

 


 

 

P1140589.JPG

 

Mes anciens collègues, ceux de la filière 27, notamment opérateurs sur les voies uniques, ils se reconnaîtront, ont toujours eu le souci d'éviter une prise d'écharpe. Dans la vie élective c'est probablement un des moments les plus émouvants d'une vie citoyenne. 

On reconnaît, au centre de l'image, Jean-Claude Pouzargue, doyen de l'assemblée communale, qui, pour six ans encore, représentera l'appendice de Fongalop.

 

Sans surprise Christian Léothier qui conduisait la liste "Fiers d'être Belvésois" a été élu maire, vendredi 28 mars, à 20 h 30, par 12 voix, deux blancs et une abstention. Cette séance solennelle du conseil municipal a été ouverte par Jean-Pierre Lavialle, maire sortant, qui avait été élu en avril 2004, soit dix ans de mandat pendant lesquels il a mené à bien de nombreux projets avec l'énergie que lui donnaient les élus, les bénévoles des associations et son épouse. "C'est avec confiance que je vous remet cette écharpe tricolore et les clés de la maison commune" devait-il déclarer à son successeur. Il fut procédé ensuite au choix du nombre d'adjoints et à leur élection: dans l'ordre Yves Valade, Nathalie Garrigue, René Malaurie, Laurence Daubié et Jean Claude Pouzargue pour la commune de Fongalop.

 

P1140621.JPG

Christian, sans avoir de racines occitanes, tu as  parfaitement managé la félibrée. Puisses-tu, avec la même détermination, t'atteler à la place qu'occupa Albert Vigié. 

 

Dans sa première allocution très protocolaire Christian Léothier devait déclarer: " Je tiens à saluer la présence de Madame Le Barbier, Conseillère Générale et Régionale ainsi que Monsieur Lavialle, ex-maire depuis quelques minutes. Le 23 mars 2014, vous avez élu la liste « Fiers d’être Belvésois » et ce soir le conseil municipal m’a choisi comme maire. Cette marque de confiance me va droit au cœur, et je mesure l’importance de la tache, mais aussi le plaisir que je vais avoir à travailler avec mon équipe à votre service. Je remercie toutes les Belvésoises et les Belvésois qui nous ont fait confiance. Je veux leur dire que nous mettrons toute notre énergie pour que notre programme soit appliqué durant notre mandat... Je souhaite la bienvenue aux trois élus de l’équipe adverse qui intègrent ce soir le Conseil municipal."

 

Lors de sa prochaine réunion le conseil composera selon les choix de chacun des commissions de travail.

 

Bernard Malhache.

 

P1140636.JPG

 

L'opposition, dans une société démocratique, est aussi indispensable pour la santé d'une assemblée que la sève pour la vie végétale.

 

_______________________________________________________________

 

 

 

Désolé je ne dispose pas de la "photo de famille". À la double condition que, d'une part, le blog continue d'exister et, d'autre part, que je sois toléré, l'espace d'une minute, à la plantation du mai communal je la publierais lors de cette manifestation.

 

P.F 

 



30/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres