Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le puits en souffrance.

SAGELAT

 

La devise de la Maison d'Orange "Il n'est pas besoin d'espérer pour entreprendre ; ni de réussir pour persévérer" trouve tout son sens dans la famille Landès.

 

 

Pragmatique, déterminé et opiniâtre Didier Landès n'entend pas baisser les bras. L'objectif doit être atteint. Photo Pierre Fabre.

 

Guylaine et Didier Landès, pressés par leur fille Sarah, étudiante "Sciences po" de Bordeaux, qui, du haut de ses 18 ans, trouve qu'il serait normal et logique que toutes les populations aient accès à l'eau en général -et à l'eau potable en particulier- se sont lancés dans la vie caritative en créant l'association "Un puits pour Soroni".

 

Samedi 24 mars, pour la troisième réunion à la salle des fêtes de Sagelat, on ne pouvait pas dire qu'il y avait foule. Aucun Sagelacois, à l'exception, bien entendu des Landès, organisateurs de la séance, et pas davantage de Monplaisanais ou de Belvèsois, n'était venu encourager ces chantres de l'assistance d'une entité malienne.

 

C'est, manifestement, dommage qu'une idée -aussi généreuse que pertinente- ne trouve aucun écho chez nos concitoyens. Soroni, certes, est bien loin de nos préoccupations au quotidien et nous sommes tellement sollicités par nos agendas que ceci explique, peut-être, cela...

 

Un contexte politique difficile. Les Maliens, hélas, viennent de voir leur fragile démocratie écrasée par un "coup d'état". Faut-il rappeler qu'un coup d'état -aussi "justifié" soit-il par une conjoncture défavorable- ne peut, en aucune manière, être considéré comme une méthode démocratique ! Le coup d'état, fomenté à Bamako, doit, probablement, aujourd'hui, avoir à Soroni la même résonance que la Prise de la Bastille, en eut, pour les bergers de Haute Provence ou pour les humbles journaliers du Périgord mais, néanmoins, cela pose un problème de gestion du dossier.

Aucun pays au monde au monde n'est à l'abri d'un coup d'état. La Grèce qui, historiquement, fait référence en matière de démocratie nous le rappelle.

 

Une initiative remarquable. Une écolière toulousaine, interpellée par la problématique de la soif dans le Sahel, spontanément, s'est investie pour l'opération "Un puits pour Soroni". Elle a voulu, encadrée par l'équipe éducative de son école primaire, "faire quelque chose". Ses tuteurs voulaient lui susurrer un objectif à 100 €. Cette jeune élève voyait plutôt la barre à 200 €. Bien lui en a pris, après avoir proposé des petits gâteaux aux personnes qu'elle rencontrait dans le périmètre de son école, elle a collecté… 1 000 €.

  

 

Pour respecter sa minorité et sa jeunesse donnons lui le prénom composé de Nadège-Brighid. Nadège symbolise l'espoir et la déesse celte Brighid [bri:d] en irlandais (La très élevée), patronne des druides, des bardes (poètes) et des vates, signifie "flèche de feu". Elle fortifie la volonté. Elle aide à affronter et à vaincre les obstacles et les ennemis.  Elle est aussi reconnue pour protéger les hommes contre la maladie. Elle représente aussi le principe féminin ; source de toute fécondité et de toute transformation.

 

 

 

Il n'y avait pas la quantité mais il y avait la qualité. Photo Pierre Fabre.

 

Un projet. Guylaine et Didier, samedi, ont su masquer leur déception de ne pas voir leur projet caritatif porté par un minimum de personnes de notre Val de Nauze. Ils ne renoncent pas pour autant à leur but. Jamais ils n'ont été aussi prêts de boucler, grâce aux partenariats divers, aux dons et aux adhésions de réunir les fonds nécessaires à cette entreprise. Une bonne moitié de la trésorerie est d'ores et déjà engrangée.

Il serait paradoxal, après tant d'efforts et de générosité, d'en rester là.

 

Laura Kendall, une figure daglanaise, très impliquée dans l'association, a proposé une forme originale qui réussit parfaitement Outre Manche. Il s'agit d'organiser une marche sponsorisée. Le concept : chaque participant démarche des "sponsors' qui s’engagent à "primer" les Kms parcourus. Il s'agirait de se greffer sur une opération, type "marche gourmande", pour faire connaître l'association.

 

Notons que l’Association "Zumba Fitness Belvésoise", présidée par Sabine Feyt et animée par Kate Charalambous propose l’animation d’une soirée au profit de l’Association ;  le  15 Septembre Salle du Coux, localité de convergence de plusieurs bassins de vie.

 

Prochaine Réunion : le 26 Mai, 17 h 00, au Foyer rural de Sagelat.

 

 

J'ai rencontré, fortuitement, au pied des Pyrénées, il y a une quinzaine d'années, une jeune Marocaine qui venait juste de soutenir sa thèse de médecine. Lors de notre entrevue ce jeune médecin maghrébin  me rappelait, dans mon bureau, quelques évidences. Ce que nous appelons "le Tiers monde" souffre terriblement de divers maux, souvent liés les uns aux autres ; la phallocratie, l'intolérance, l'obscurantisme, l'analphabétisme, la dictature, le manque d'hygiène et son corollaire le manque d'eau.

 

Quand pour prendre une douche, ou pour tous nos besoins domestiques, il nous suffit, sans nous poser de questions, d'ouvrir un robinet on peut difficilement imaginer, même si l'on a connu la période précédant l'arrivée de l'eau courante, le calvaire quotidien de ces hommes mais, surtout, de ces femmes et de ces enfants qui, dans le Sahel et dans les pays arides, pâtissent du manque d'eau

 

P.F.  

 





26/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres