Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le repas de Noël du C.I.A.S.

SAGELAT

 

Ce samedi 15 décembre le C.I.A.S de Belvès organisait sa journée de rencontre de fin d'année, avec un petit repas animé, à la salle des fêtes de Sagelat.

 

Georgette et Cyprien Faget, deux sympathiques figures qui ont longtemps été sagelacoises, ont eu le plaisir de se ressourcer lors de ce repas de l'Avant.

 

Faut-il présenter le C.I.A.S ? Notre centre intercommunal d'action sociale épouse la géométrie de notre canton. Le C.I.A.S élit son bureau, conformément aux règles, en s'efforçant de choisir des personnalités reconnues pour leur dynamisme, leur disponibilité, leurs capacités d'écoute, leur compétence et leur introduction dans le tissu citoyen et associatif. La présidence du C.I.A.S, depuis plusieurs années, est entre les mains de Sylvie Merlhiot, pharmacienne. Son nouveau vice-président Jacques Eutrope, cadre territorial à la mairie de Belvès, par ailleurs conseiller municipal de Monplaisant, est un des pivots de la vie locale. Claudine Le Barbier, conseillère générale et régionale siège au C.I.A.S es qualité de membre de son conseil d'administration.

 

Le rôle du C.I.A.S se définit avec plusieurs axes majeurs qui équilibrent une vie rurale saine des aînés.  Le C.I.A.S favorise le maintient à domicile de diverses manières avec le portage des repas, le petit bricolage et le jardinage.


Sylvie a terminé son intervention avec les voeux traditionnels.

 

Les interventions de Sylvie et Claudine. Samedi, pour clore l'année, Sylvie a rendu hommage à toutes celles et à tous ceux qui font vivre ce C.I.A.S. Son intervention, transition de ce basculement 2012/2013, pointa la préhension indispensable à ces mutations de structures "Le secteur de la dépendance est un secteur en pleine mutation, des analyses régulières pour anticiper  le service de demain sont obligatoires".  Sylvie salua les travaux d'Évelyne et de Nadine et précisa que France Alzheimer est représentée localement par Muriel Delmas.

 

Jacques Eutrope, élu aussi efficace que discret, est venu, avec ses parents, honorer de sa présence ce repas.

 

Claudine Le Barbier a, naturellement, salué l'assistance et souligné le travail de chacune et de chacun dans cette ruralité profonde où le C.I.A.S permet d'entretenir une vie constructive et chaleureuse, notamment par le portage des repas, à nos aînés. Claudine rappela, était-il nécessaire de le préciser que "les temps sont durs" et souligna l'excellent relais qui passa de Brigitte Pistolozzi à Sylvie Merlhiot.

 

 

  Les petites mains ont bien travaillé.

 

 

 

Photos Pierre Fabre.



16/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres