Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le retour des cendres de Lionel Charton.

 

SAGELAT

 

Cliquez sur l'image.

 

 

Devant la sépulture, pendant le rituel diligenté par Marie-Thérèse Lapeyre. Marie-Thérèse, par ailleurs, a succinctement retracé le parcours de Lionel au début de la cérémonie d'adieu.

Lionel Charton nous a quitté le 26 mars en terre monégasque.

 

Lionel, "pinsacois" par son rameau maternel, petit fils des Petit de Pinsac, souhaitait être incinéré et tenait à ce que ses cendres rejoignent la sépulture familiale sagelacoise. Lionel qui vit le jour à Salon-de-Provence, au pied des Alpilles, a toujours eu un attachement profond pour nos collines "nauzéennes".

 

C'est en début de matinée du samedi 11 mai que sa famille, ses proches et ses intimes lui ont adressé un ultime adieu à Sagelat.

 

Lionel avait travaillé sur la composition du texte de "Puisque tu pars" de J-Jacques Goldman et c'est sur cette musique que s'est achevée la première partie de la cérémonie.

 

Occitaniste Lionel aimait beaucoup le groupe béarnais Nadau et c'est très logiquement l'hymne occitan "Aqueros Mountagnos", cette musique avait accompagné sa crémation, qui rappela son attachement à la culture occitane lors de l'inhumation de ses cendres. 

Lionel, désormais, a rejoint ses aïeux, Marthe,  sa mère, et Agnès, sa tante, dans le "carré" familial du jardin du repos sagelacois.

 

 

P.F



12/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres