Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le vernissage de Lisette porteur d'une ode à notre terroir.

 

 

Lisette Rondet.jpg
 

 

 

Dimanche 27 septembre fut une journée fort riche de manifestations locales. Ne pouvant simultanément être présent à Savignac-de-Miremont, agreste petit village, en lisière de la Forêt barade, et dans la clairière de la Bessède, au Camp de César j'ai profité de la complicité de mon ami Alain Eymet pour pouvoir vous permettre d'avoir un aperçu de l'exposition de Lisette Rondet qui, ce jour là, accueillait plusieurs dizaines de connaissances à son vernissage.

C'est dans cette toute petite commune  de Savignac, surplombant la discrète et vive Ménaurie, que Lisette fit ses premiers pas avant de devenir une brillante pédagogue. Lisette a, dans son parcours d'enseignante, été la directrice de l'école maternelle de Siorac avant de se retirer dans sa belle demeure du Terriol d'où elle peut surprendre le creuset de la Nauze, les flancs collinaires sagelacois et les crêtes saint-germinoises qui peuvent inspirer le filament culturel de la brillante artiste qu'est Lisette dans cette seconde vie.

 

 

 

Son vernissage, bien entendu, fait ressortir toute la sensibilité de l'artiste. Elle sait mettre en valeur la nature, les demeures typiques de notre Périgord, la thématique de l'eau avec des barques et un salut à l'ouvrage hydraulique merveilleux de la Doux, ou Ladouch, lorsqu'elle glisse, un peu à regret, vers le dernier cingle de la Vézère. N'oublions pas que les artistes savent pointer les moindres détails. Ceux-ci échappent à nos regards furtifs.

 

L'exposition de Lisette, plus qu'un témoignage artistique, est une ode à la paisible vie rustique et laborieuse de notre bassin de vie.

 

Merci Lisette pour ton immense travail et pour ce regard perspicace que tu as su partager avec tes amis dans le village de ton enfance.

 

Pierre Fabre.

 

_____________________________

 

 

Plus qu'un commentaire "captieux" suivons ce vernissage grâce aux images d'Alain Eymet qu'il convient de remercier chaleureusement.

 

 

3expo.jpg

 

Un regard patrimonial.

 

9 expo.jpg

 

10 expo.jpg

 

15 expo.jpg

 

 L'édifice cultuel belvésois sous une mince pellicule de neige.

 

16 expo.jpg

 

 

La lauze, ce matériau noble qui signe ce décor.

 

17 expo.jpg

 

 

 

Lisette une amie des ondes.

 

18 expo.jpg

 

 

19 expo.jpg

 

Quand Guy Béart composa "L'eau vive" Lisette était aux portes de l'adolescence. Il semble permis de penser qu'elle apprécia cette métaphore sur l'eau.

 
 
Ma petite est comme l'eau, elle est comme l'eau vive 
Elle court comme un ruisseau, que les enfants poursuivent 
Courez, courez vite si vous le pouvez 
Jamais, jamais vous ne la rattraperez. 

 

21 expo.jpg

 

la barque : toute une symbolique de notre culture.

 

22 expo.jpg

 

 

23 expo.jpg

 

Ladouch, petit adjuvant de la Vézère, va se déverser dans la rivière de la préhistoire. Un décor aquatique où le génie humain s'accorde avec la beauté bucolique de ces ondes où les canards jouent avec l'écosystème.

 

 

_______________________________________

 

 

 

La réception.

 

30 Lisette accueillie par le Maire de Savignac.jpg

 

 

Jean-Paul Simon, le maire de Savignac, hôte de Lisette.

 

 

31 Lisette accueillie par le Maire de Savignac.jpg

 

35 réception et discours.jpg

 

Huguette Labrousse, l'épouse de Georges, le précédent premier magistrat, à gauche de l'image. Sur la droite Christian Rondet l'heureux époux de Lisette.

 

63 repas.jpg

 

 Sauf erreur il me semble reconnaitre l'occitaniste à droite sur l'image. 

 

 

 

_________________________________________

 

 

 

Les deux L.

 

31a Lisette et Loïc (chanteur au Musi-Hall de Bergerac).JPG

 

 

Loïc, artiste bergeracois de music-hall, qui a honoré de sa présence cette manifestation, et Lisette.

 



30/09/2015
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres