Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les montagnards étaient là.

 

 

CIMG5763.jpg

 

 

Encadré par deux René, René Barde à gauche, et René Malaury, à droite, le tiers, à ne pas rapprocher du Tiers-état, ni du sinistre Adolphe Thiers, assassin de la Commune de Paris, pas davantage du tiers provisionnel, le tiers donc du conseil général de la Haute-Savoie. Accroupi, au premier plan, sur la gauche, son président Christan Monteil, larzacois par sa naissance, ancien élève de Belvès.

 

Ce vénérable établissement scolaire n'a donc pas eu que des attardés des cursus scolaires  comme votre humble serviteur.   

 

Halte là ! Halte là ! Halte là !

Les montagnards, les montagnards

Halte là ! Halte là ! Halte là !

Les montagnards, les montagnards

Les montagnards sont là !

 

Paroles et Musique: Alfred Roland   1896.

 

Qui n'a jamais entendu cette puissante tyrolienne ! Ces montagnards d'Alfred Roland ne sont pas alpins mais pyrénéens. Les Savoyards n'ont jamais cherché à s'approprier cette tyrolienne. Les savoyards, certes, sont des celtes-latins. Ils n'ont pas tout à fait la fibre occitane et quand notre "Se canto" force les reliefs savoyards il n'est pas tout à fait dans son espace naturel. Il n'en est pas de même pour Nice où il est traditionnel avec, cependant, un i à la place du o. Se canti.

 

Quand, en 1860, par plébiscite, la Savoie, la Haute-Savoie et le Comté de Nice devenaient des départements français nos Alpins avaient déjà leur hymne. Il est donné, sous le nom de La Liberté, pour la première fois au théâtre de Chambéry (royaume de Sardaigne), par Clarisse Midroy, le 11 mai 1856, lors de la fête du Statut, donnée en l’honneur du statut constitutionnel de 1848. La musique serait d’un certain Conterno (ou Consterno) qui était chef de musique d'un contingent militaire sarde de retour de Crimée et séjournant à Chambéry.

Aujourd'hui il est intitulé Les Allobroges, ou aussi appelé le Chant des Allobroges, est l'hymne de la Savoie. Son nom fait référence à l'ancien peuple celte des Allobroges, installé sur les terres de Savoie au début du IIIème siècle av. J.-C.

Ce chant, plutôt martial, a pour concurrent " Étoile des neiges " que Line Renaud popularisa. Notons qu'Étoile des neiges, Fliege mit mir in die Heimat dans sa version originale en allemand, est une chanson composée et enregistrée à la radio une première fois en 1944 par l'Autrichien Franz Winkler et sa soeur Albertine. Au départ elle n'est point française et c'est un petit miracle qu'elle perça à l'époque. Elle est reprise ensuite en plusieurs langues et dans plusieurs pays, dont la France, où la chanson a connu un beau succès.

 

CIMG5792.jpg

  

 

Christian Monteil et Christian Léothier lors du pot.

 

 

 

CIMG5770.jpg

 

 

 

Dans la première salle des habitations troglodytiques.

 

Photos Pierre Fabre.

 

 



12/06/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres