Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les municipales indécises de Grives.

 

Une forme de démocratie plurielle.

 

Grives.jpg
 

À mon grand regret je n'ai pas pu obtenir de photos des postulants.

 

Grives aura, de toute manière, un nouveau maire puisque Claude Sarrut s'efface après sa mandature unique.

Grives a connu six maires depuis la Libération.  On notera, parmi eux, deux maires issus de la Résistance, Yves Maury et Georges Fongauffier, qui, tous les deux, très jeunes, ont pris le chemin de la mine de Merle pendant l'Occupation.

 

280px-Grives_-_Ecole-Mairie_-461.jpg

Qui, dans quelques jours, ceindra l'écharpe au gland d'or dans cette mairie. Les jeux ne sont peut-être pas faits...

 

Grives partage avec Cladech cette particularité, fort intéressante, de permettre aux électeurs de pouvoir voter en panachant. Ainsi ils ne seront pas tenus par le protocole rigoureux et bloquant d'une liste unique. Il prévaudra dans 11 communes du canton. Dans 10 de ces communes là les électeurs n'auront comme ultime latitude que de rayer, symboliquement, certains candidats qui, en tout état de cause, seront proclamés élus quel que soit le nombre de ratures. Rappelons qu'il n'y aura, à Siorac, d'autre possibilité que valider, sans nuance, la liste unique ou...  voter blanc ou nul.

 

Le bénéfice d'être sortant qui, quoi que l'on en dise, sauf fautes lourdes, forcément privilégie, d'office, les sortants et ceux qui disposent de la matrice de l'appareil communal. Cet avantage est un peu moins accentué quand le maire sortant ne se représente pas. Ce n'est que mieux pour asseoir la légitimité du scrutin.

Il y a, à Grives, 14 candidats répartis  sur deux listes. La liste la plus représentée aura donc, au plus, 7 sièges et celle qui sera minoritaire en obtiendra donc, au moins, 4, avec une hypothèse médiane de 6 contre 5.

Rien n'exclut que parmi les 3 candidats défaits on puisse trouver une tête de liste, voire les deux, ce qui peut donner de l'animation et ouvrir des spéculations sur les inconnues du scrutin.

Les dames peuvent obtenir, au mieux, 3 sièges et, au pire, aucun.

 

À Grives on sera donc bien plus proche de la démocratie qu'à Belvès ou, en cas d'égalité ou de quasi égalité, on verra une liste remporter 12 sièges et l'autre 3, grâce au génie et à la finesse des mathématiciens solfériniens qui ont su élaborer une proportionnelle totalement tronquée, fallacieuse et anti-proportionnelle à l'envi.

 

 

Les candidats.

 

Guy FRANC

Agriculteur-propriétaire exploit.

Fabrice VIERGE

Employé (secteur privé)

Francis SAILLOL

Retraité agricole

Sylvia FONGAUFFIER

Fonctionnaire de catégorie A

Frédéric LAFOND

Agent technique et technicien

Frédéric PECAL

Sans profession déclarée

Guy LUNEL

Agriculteur-propriétaire exploit.

 

 

Laurent KLEIN

Salarié du secteur médical

Sandrine CANGARDEL

Permanente politique

Sébastien FONGAUFFIER

Salarié du secteur médical

Sylvie PORT

Enseignant 1er deg.-directrice école

Laurent CARRIER

Assistant social

Bernard DELTREIL

Employé (autres entrep. publiques)

Jean-Bernard ALBIÉ

Propriétaire

 



18/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres