Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Mais oui, mais oui... la saison est finie !

 

BELVÈS

 

 

CIMG8720.JPG

 

 

Mais oui, mais oui… la saison est finie.

 

Hier 19 juin les jeunes rugbymans belvésois, tous très fiers de leur titre de "champion de France" juniors "philiponneaux", se sont symboliquement entraînés sur la pelouse de Sem Gallet.

 

CIMG8711.jpg

Trois figures sagelacoises. Louis Maury, le benjamin de l'épopée entourée de Georges-Claude Lacaze et de Michel Maury, son père. 

 

 

Jorys Tiné.jpg

 

 

 

L'ambiance était bien au rendez-vous d'une belle fin de saison. Le benjamin de l'équipe, Louis Maury, 17 ans, sagelacois, lycéen au Pré de Cordy, souligna sa joie d'être dans cette équipée qui  l'amena à Combronde, le 7 juin, acquérir le précieux titre. Cette joie est naturellement partagée par le tout jeune doyen, Jory Tiné, 18 ans, lindois. Ce dernier pratique le rugby depuis sa préadolescence.

 Jory Tiné

 

 

 

Que de souvenirs jaillissent de cette année pour ces jeunes gens pleinement satisfaits de leur parcours ! L'un d'eux cite la rencontre de Bourges. Tous ont vu le nombre de supporters gonfler au cours de la saison.

 

 

Martial Kralfa.jpg 

 

 Martial Kralfa fut le capitaine de cette odyssée. Ce solide lindois, âgé de 18 ans, lycéen à Maine de Biran, va quitter sa bastide pour se diriger, après le baccalauréat, vers une école d'ingénieurs à Villeurbanne. Martial a eu un mot empreint de gentillesse et de respect sportif pour l'équipe de Tournon-Tain qu'il a défaite, plus que dans l'honneur, sur la pelouse de Cambronne. C'ést une équipe plus que méritante. L'explosion finale a donné la victoire au Périgord mais les Rhodaniens étaient bien loin d'avoir démérité.

 Martial Kralfa

 

 

 

James Osborne.jpg 

 

On note qu'un de ces juniors, James Osborne, légitimement fier de ses racines britanniques,  donne une note internationale à l'Entente belvéso-lindoise. La famille du rugby connaît de vigoureux et salutaires affrontements sportifs mais point de frontière. James, lui aussi lycéen à Maine de Biran, marqua un essai décisif en bout de ligne.

 Une petite déception. Nos juniors, par deux fois, ont remporté le titre de champion du Périgord-Agenais. Cette année pour d'artificielles raisons compliquées de couverture de l'épreuve on n'a pas pu jouer la finale. Le titre est donc partagé avec l'équipe des "Quatre cantons" du Haut-Agenais. Cette équipe, certes brillante, mérite certainement de partager le podium mais les juniors auraient préféré une rencontre décisive. Elle leur aurait, peut-être, donné la joie d'un succès total. 

 James Osborne

 

 

En marge de cette équipe on remarquait sur la pelouse Nathalie Chansard, issageacoise, qui a joué le rôle de secrétaire de cette épopée. Nathalie a souligné l'excellente essence familiale de ce très bon groupe dont elle n'est pas peu fière.

 

Les philiponneaux ont a peine fini leur brillante saison et, déjà, on parle de belascains, 18/21 ans, mais là, comme le disait Petit Lion "c'est une autre histoire". Elle reste à écrire.   

 

Pierre Fabre.

 

Les Philiponneaux. Orthographie aléatoire. 

Jean-Francois Philiponeau, né le  1950 à Fort-de-l'Eau (Algérie) et décédé tragiquement sur la pelouse du Stade Marcel Michelin le 8 mai 1976, foudroyé par la foudre lors d'un match de préparation, fut un joueur de rugby à XV, qui a joué avec l'équipe de France en 1973 et avec l'A.S. Montferrand. Il évoluait au poste de trois-quarts aile (1,70 m pour 69 kg).

 



20/06/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 196 autres membres