Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Nos ruisseaux sont fragiles.

   

 

Pouges n° 3.jpg

 

Ici, au Pont des Pouges, hier, 23 juillet, le Valech coulait encore. Non, ce n'est pas l'Amazone,  mais au piédroit de la modeste fontaine de Fonfroide, il faut bien tendre l'oreille pour discerner le bruissement du ruisseau qui, d'ici quelques jours pour de longs mois, entrera dans sa période de tarissement. Mon regretté ami, plus exactement notre ami, Jean Lapouge, passionné d'environnement, me contait qu'il y a une trentaine d'années, grâce à un entretien de son lit, une année, "son" ruisseau n'avait pas tari.

 

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous.

 

Les Pouges.jpg

 

Notre Valech qui, par dérive, est devenue, il y a bien longtemps, "La Vallée", jadis quasi-pérenne, connaît chaque année de sérieuses intermittences de plusieurs mois. Certaines années, sa reprise ne se réamorce au mieux qu'au milieu de l'automne et parfois à la fin de l'hiver.

 

ESP n° 1.jpg

 

C'est, en général, à la jonction du printemps et de l'été que le Valech s'éclipse au niveau d' Écoute-s'Il-Pleut. Le ruisseau qui s'écoulait gaillardement, il y a encore une semaine, s'est épuisé. Hier, 23 juillet, malgré une forte pluie de 30 millimètres et plus, on devait constater que le lit encore humide ne voyait plus s'échapper ses ondes vivifiantes. C'est l'été tant attendu qui s'impose... enfin. 

 

 ESP n° 2.jpg

 

Son tarissement est progressif et c'est le segment qui s'inscrit entre Les Cabanes et Écoute-s'Il-Pleut qui apparaît le plus fragile. On notera que le Neufond, lui aussi, tarit pratiquement chaque année mais ses intermittences ont tendance à être plus courtes.

 

 

Le vaillant petit Neufond.

 

Sous les collines carveso-saint-germinoise,  à Écoute-s'Il-Pleut, il faut bien s'approcher et tendre l'oreille car le Neufond se cache sous les herbages et rares sont les endroits où l'on peut le voir. Il coule encore pour  quelques jours.

 

Neudond n° 1.jpg

 

Il faut remonter son cours de quelques décamètres pour enfin trouver une ouverture dans les herbes pour l'apercevoir.

 

Pouges n° 2.jpg

 

Coucou Neufond, d'ici quelques hectomètres, tu apporteras ton modeste filet d'eau au Valech qui lui, à Lolivarie, grâce à toi peut saluer  l'ouverture de Thermidor.   

 

Pouges n° 3.jpg

 

Tu mérites bien une attention estivale.

 

 

Photos Pierre Fabre. 

La photo du sillon du Valech, au niveau des Pouges, est de Google Maps.



24/07/2016
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres