Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Promotion au Mérite agricole.

BELVÈS 

 

 

 

Le paisible village des Hauts-de-Lastour a reçu, ce samedi 13 avril, près de 300 personnes. Il ne s'agissait pas de touristes mais des amis de Jean-Claude Deltreil, le maître de céans. Gérard Mortemousque, par cette première superbe après midi printanière, épingla l'insigne d'Officier du Mérite agricole à Jean-Claude la veille de son 70ème anniversaire.



La logistique de cette chaleureuse manifestation avait été préparée, à l'insu du récipiendaire, par ses proches, notamment de Véronique, sa fille, continuatrice de l'entreprise familiale et de René Barde. Ce ne fut pas une mince affaire que de cacher au récipiendaire cette prévision tout en préparant le raout et en fléchant les Hauts-de-Lastour. Parmi les invités on trouvait des élus, dont les maires de Belvès, Ste Foy et Prats, divers acteurs de la ruralité, des mouvances associatives, et de nombreux amis et camarades de classe et du rugby.

 

 

 

Rappelons que Jean-Claude épaula, très tôt, son père, le regretté André, décédé depuis une vingtaine d'années, dès sa sortie de l'école d'agriculture. Les Deltreil étaient des pionniers en matière de modernité. Dès 1962, ils ont hissé leur exploitation au rang de ferme pilote ; une première en Val de Nauze.


 

Véronique, sur les pas de ses parents, poursuit l'oeuvre familiale. Par sa jeunesse, son dynamisme et son charme Véronique s'affirme comme un chef d'entreprise moderne.

 

Depuis cette recherche permanente, en adéquation avec le temps, ne s'est point arrêtée et Véronique, manager des Hauts-de-Lastour, reprend sur ses solides jeunes épaules, avec le charme de sa féminité, le flambeau d'une ruralité qui a toujours su vivre en complétant la meunerie et l'agriculture traditionnelle. Désormais c'est avec le village de vacances que se poursuit l'épopée familiale.

 

 

Les Hauts-de-Lastour sont entre de bonnes mains.

 

Jean-Claude fut fait chevalier du Mérite agricole en 2004. Après un quinquennat de chevalier il obtint, en 2009, sa promotion au niveau d'officier, promotion qui a du attendre cinq ans de plus pour trouver ses accents festifs par cette belle journée printanière de 2013.

 

   

Texte et photos Pierre Fabre.





14/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 203 autres membres