Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Roland Garrigue nous a quittés.

 

 

 

 

Roland Garrigue naquit à Paris le 4 janvier 1925. Il décéda, ce mercredi 6 mars, à son domicile d'Arcachon. Ce fils de militaire de carrière passa une partie de sa jeunesse à Siorac et, très jeune, le désir libérer le pays l'amena à rejoindre les rangs de la Résistance dans le groupe des Marsoins ; groupe qui avait à sa tête Albert-Georges Marty.

Après la guerre Roland, dans les pas de son géniteur, contracta, le 6 juin 1944, date hautement symbolique, un court engagement dans l'armée et, à ce titre, dut connaître le début du douloureux épisode de la Guerre d'Indochine.

Les vicissitudes de l'histoire ont conduit Roland à ne pas poursuivre, au delà du 30 avril 1948, sa carrière militaire. Son séjour en Asie lui fit découvrir une passion pour ces terres orientales qui le fascinaient. Il devint riziculteur au coeur du delta du Mekong, dans la Cochinchine de l'époque, dans la périphérie de Can Tho. Après la dissolution de l'Indochine Roland demeura, encore environ deux ans, dans ce pays oriental qu'il aima.


Roland au cours de ses pérégrinations a noué une idylle avec Hélène Preisner. Après leur mariage ils fondèrent, tout d'abord, leur foyer en Cochinchine, puis, après leur retour en France, prirent un commerce au Moulleau, dans un écart d'Arcachon. Leur commerce alimentaire balnéaire, au cours des années, se compléta de l'Hôtel des Buissonnets. 

 

 

Les Garrigue ont eu un fils, Serge, une fille, Lydie, et deux petits enfants.

 

Il y a une vingtaine d'années les Garrigue ont acquis une propriété sagelacoise, sur les hauteurs de Péchaud, qui, déjà, appartenait à un autre rameau de la parentèle Garrigue.

 

Roland laissera le souvenir d'un citoyen humaniste, courtois aussi discret qu'affable.

 

Roland avait bien mal vécu son récent veuvage ; d'autant plus que la nature ne l'a pas épargné en le privant de ses facultés visuelles.

 

Selon ses volontés, scrupuleusement respectées par sa famille, Roland sera incinéré à Bordeaux. Ses cendres rejoindront celles d'Hélène, à Sagelat, le mercredi 13 mars, à 14 heures, dans la sobriété d'une cérémonie exclusivement laïque et républicaine.

 

 

Roland Garrigue, le 28 novembre 2009, à Merle, avait honoré de sa présence la réunion des anciens élèves de Sagelat et avait partagé l'émotion des enfants d'anciens mineurs de ce lieu. Son épouse Hélène Preisner, que l'on aperçoit sur la photo, fille de mineur, était, avant d'accéder à l'école secondaire, une très brillante ancienne élève de la modeste école primaire sagelacoise.

 

En qualité de rédacteur des blogs de Fongauffier-sur-Nauze et de Val de Nauze, je salue la mémoire de Roland Garrigue et je m'associe aux plus anciens élèves de Sagelat dans la souvenance d'Hélène. Tous leurs amis ne sont pas prêts de les oublier.

 

 P.F

 



07/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres