Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Second café des artistes.

 

 

Un second café des artistes.

 

Café "À l'envers".

Place d'Armes à Belvès

31 juillet 2014, à partir de 17h30.

 

 

Le café des artistes est une innovation estivale portée par Guy Bernardin.

 

CIMG6254.jpg

 

Qui est Guy Bernardin. Le promoteur de cette animation a traîné ses fonds de culotte à l'école primaire de Belvès, entre 1960 et 1964, époque où les méthodes éducatives conservaient encore des aspects bien spartiates. Guy a, cependant, vu le jour à Paris le 4 février 1956, c'est à dire tout juste 11 ans après la honteuse conférence de Yalta. Ce jour là l'Europe grelottait et affrontait un des plus rigoureux hivers du XXème siècle; - 24° le jour le plus difficile sur nos collines du Val de Nauze et, curieusement, - 30° chez nos voisins, en principe plus favorisés, de Ste Foy-la-Grande.

Est-ce en s'approchant dans son subconscient de ces souvenirs que Guy décida de s'exiler, en Terre française, bien loin du castrum belvésois; c'est, somme toute, peu probable. C'est néanmoins à Papeete qu'il s'affirme es qualité de cadre technique du Club Med. Dans ces îles du Pacifique, que l'on associe au nom de rêve de Tahiti, il noue une solide amitié avec Bruno Marty qui est un autre "transplanté" aux saines racines de notre terroir. 

Guy a poursuivi ses études secondaires au Lycée parisien Roger Verlomme et sur les bancs de cet établissement il découvrait, déjà, sa passion d'artiste mosaïste. 

 

En Périgord Guy a partagé son retour hexagonal entre Chancelade et son village natal de Belvès.

 

 

CIMG6247.jpg

 

Lors de son premier café des artistes Guy a présenté son ami chanceladais J-L Duverneuil qui exposa une de ses oeuvres. C'est un "lébérou"; personnage mythique des vieilles croyances du Périgord. J-Louis expliqua qui étaient ces personnages obligés, pour se libérer de leur accoutrement, de parcourir, à pied, sept clochers pendant une seule nuit.  

 

CIMG6249.jpg

 

Venue de St Avit-Sénieurs Manuela Parizet se situa dans un domaine fort différent. Cette restauratrice de tableaux était accompagnée d'une de ses élèves.

 

CIMG6251.jpg

 

Manu Alicot, photographe, également chanceladais a présenté une image, sans le moindre trucage si ce n'est qu'il a, pour des raisons artistiques écarté la couleur pour le niveau de gris.

 

CIMG6253.jpg

 

Le café des artistes permet, aussi, d'échanger sur bien des sujets. Celui du 17 juillet se plaçait en fin d'une journée caniculaire; cela ne sera pas le cas pour ce 31 juillet. 

 

Photos Pierre Fabre. 

 

 



30/07/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres