Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

"Si je survis".

Le récit du rédacteur en chef des pages culture d'un grand quotidien autrichien et ami de Stefan Zweig, de sa sortie d'Autriche en 1938 à sa cache chez des Soeurs en Dordogne, où il deviendra familier avec une famille de résistants, les Rispal. ©Electre 2016

 

Si je survis.jpg

 

Il faut recommander ce livre récemment édité (traduction en français) par Flammarion "Si je survis" écrit par Moriz Scheyer, mari de Marguerite Scheyer, sauvé par Hélène et Gabriel Rispal et caché à La Barde. Émouvant témoignage, avec nos compatriotes de Belvès et du val de Nauze (Rebière, etc)

 

 

Éric Arié (ericarie@club-internet.fr



30/09/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres