Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Une chaîne pour sauver Flora.

MONPLAISANT

 

 

Qui est Flora? Flora n'est pas une petite fille d'êtres humains c'est un jeune marcassin de huit mois qui a trouvé refuge dans une famille monplaisanaise sur la colline de Fonmorte.

 

 

La famille Layec l'a recueillie gravement blessée par les morsures de chiens qui la poursuivaient. Les Layec lui ont donc donné l'hospitalité et lui ont permis de se refaire une santé.

Le législateur a défini, par le truchement des articles L. 413-1 à L. 413-5 du  code de l'environnement, la détention d'animaux sauvages en captivité.

 

Quand on recueille un animal blessé on pense peu à ces articles de loi rédigé pour la "protection" de la faune et, quand on est une petite fille de l'âge de Morgane Layec, du haut de ses sept ans, ces subtilités légales passent bien au-dessus de la sensibilité des jeunes enfants ; voire elles sont interprétées comme des contresens.

Notons, au passage, que la laie adolescente jouit d'un régime alimentaire particulièrement privilégié. Sa table ne manque pas de verdure. Son pêché mignon, une faveur, est de manger les œufs que lui apporte Véronique.

 

   

Une campagne de résistance. Les Layec se sont tous attachés à Flora qui a été baptisée sur les fonts baptismaux de la  lisière du bois de Fonmorte avec, pour marraine, Morgane qui n'entend pas du tout qu'on la lui prélève.

 

Profitant du passage du député, lors de la récente campagne électorale des législatives, les Layec ont interpellé l'élu de la circonscription qui a saisi le préfet de la Dordogne.

 

Les gardes fédéraux ont vu Flora et estimé que le B.E.P agricole d'éleveuse  de Véronique leur semblait adéquat pour obtenir la garde de Flora. Le malheur c'est que c'est Philippe, son époux, qui est enjoint, pour Flora, par le parquet de Bergerac. Le délégué du procureur de la République l'invite à payer une amende de 150 € et, cerise sur le gâteau, assortie d'une injonction à se défaire de Flora en la remettant à un espace animalier ou… à faire procéder à son abattage.

 

Jean-Bernard Lalue, le maire de Monplaisant, aimerait bien qu'une solution acceptable, tant pour Flora que pour les Layec, soit trouvée.

 

 

Morgane, avec prudence, sous la protection de Véronique, s'approche de sa filleule. 

 

 

Une pétition est en cours. Les Layec ont ouvert une pétition pour obtenir la garde de Flora. Cette supplique a déjà recueilli plus de soixante émargements. Parmi les signataires on trouve le nom d'une scientifique du Périgord, plusieurs noms d'élus et de personnes des forces vives du Val de Nauze... et d'ailleurs.


 

Pierre Fabre.


Si vous avez une opinion sur ce thème, si vous le souhaitez, vous pouvez, vous devez, répondre au sondage du jour. 

 

 



25/08/2012
10 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres