Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

30 ans aujourd'hui

 

LARZAC

 

Cliquez sur les images.


 

Perdu, au milieu de "nulle part", dans une coulée verte en lisière des communes de Larzac et de Salles-de-Belvès le viaduc de Las Tuques, de 201 mètres de long et de plus de 20 mètres de hauteur, a, hélas, été un lieu tragique pour deux Figacois. On ne mesure jamais assez combien nous sommes débiteurs à ces hommes qui, dans des métiers à risques, payent trop souvent de leurs vies une seconde d'inattention ou une faute de chantier.

Les frondaisons de Las Tuques, pour ce trentième tragique anniversaire, ne se sont nullement départies de leur calme, appelant au recueillement, seulement troublé par les passages des T.E.R et, au loin, par le bruit des flux routiers de la R.D 710, atténué par la végétation.       

 

Cela fait 30 ans, aujourd'hui 26 mai 2013, que Joachim Rodrigues-Batista et Maximino dos Santos Félix, respectivement âgés de 33 et 29 ans perdaient la vie au viaduc de Las Tuques.

 

Cette journée fut bien cruelle pour ces jeunes ouvriers figeacois mortellement accidentés du travail sur un chantier d'infrastructure ferroviaire.

 

Pensons à ces malheureux qui, aujourd'hui, seraient, à peine, de jeunes retraités et qui ont été soustraits à leurs familles à la fleur de l'âge. 

 

Ne doutons pas un seul instant qu'aujourd'hui les familles, les proches et les collègues de travail de Joachim et de Maximino aient une pensée pour eux. 

 


Quand on se trouve au pied de cet ouvrage spectaculaire, érigé avec des piles de 20 à 30 mètres de hauteur, on imagine, avec émotion, les ultimes secondes d'épouvante de la triste fin des jeunes vies de Maximino et de Joachim !

Photos du 24 mai 2013 à 17 h 30.

Pierre Fabre.

 



26/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres