Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Après le dîner spectacle.

 

 

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

Après le dîner spectacle.

 

 

 

 

Pour les plus "pointus" de la géographie Las Végas, capitale du jeu, est franchement très loin de la pointe sioracoise la plus occidentale ; c'est à dire de la Brande. Ce n'est certainement pas inexact puisqu'on peut estimer que 8 976 Km séparent le centre de Siorac de la capitale mondiale du jeu.

Sans faire montre d'un chauvinisme excessif on peut néanmoins dire qu'il est plus reposant de vivre sur les berges de la Dordogne qu'au milieu de cette ville champignon. Elle surgit d'un ranch dans le Désert du Névada il y a un siècle. 

 

 

En parcourant les tables.

 

Mardi 30 avril Siorac initiative, à la salle des fêtes, recevait  "Les Guinch' Pepettes" et ces artistes ont, d'un revers de scène, balayé les milliers de kilomètres qui s'étirent entre le Périgord et le Névada.

 

 


Les pépettes font rire avec leurs spectacles car, toujours, elles pointent l'humour. "Y a-t-il un pompier dans la salle" a beaucoup amusé le public de Villemur-su-Tarn et, pour Carnaval, à La Barthe de Neste, les Pyrénéens des Baronnies de la Neste devaient "Retrouver Bibi avec les enfants".

À Siorac les Pépettes n'ont pas hésité à franchir l'Atlantique et leur spectacle amena "Les Pépettes à Las Vegas".

 

La parodie burlesque de l'Amérique, vue par les artistes, avec Elvis, Calamity Jane, les Nanaltons, ouvrait l'itinéraire d'un cocktail de chants et d'humour.

Les Américains, ouverts à la dérision, ont du apprécier cette amicale parodie. 

 

Le public a "savouré".

 

 

Franchement elle méritait la fessée.

 

Les rangées de tables furent occupées en totalité. Depuis plusieurs jours le listage des réservations était complet. Le public venait bien au delà de la vallée de la Dordogne et du Val de Nauze et l'on remarquait, au sein des convives, des dîneurs venus de Sarlat.

 

Saluons, une fois encore, la permanence de Siorac initiative qui après la soirée Jean Ferrat, du 23 mars, et avant le concert, de fin de printemps, de Zoé Saubat et Benjamin Carré, du 16 juin, sait donner un accent festif et culturel à ce bourg de confluence Nauze-Dordogne.

 

Pierre Fabre



01/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres