Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Bon anniversaire Etienne.

 

 

 

 

Aujourd'hui le blog vient souhaiter un bon anniversaire à Étienne Lambert, notre restaurateur, cofondateur de l'Auberge de la Nauze.

 

C'est, en effet, le 3 mars 1962, dans le XIIèmearrondissement de notre capitale, celui que les Parisiens d'antan appelaient l'arrondissement de Reuilly, qui enchâsse Bercy et la gare de Lyon, que naquit Étienne. Notre sympathique aubergiste, depuis longtemps, a quitté les berges de la Seine pour s'approcher de celles, un peu moins connues, mais tellement plus églogues, de la Nauze.

 

 Étienne Lambert

Étienne a pris racine dans ce terroir truffé de bonnes tables. Il a épousé Nathalie avec qui il fit chorus pour une aventure hôtelière fongauffiéraine inédite en valorisant leur table, certes, mais, au-delà, en associant notre modeste cours d'eau dans le nom de leur établissement. Ils scellèrent, ainsi, le charme idyllique d'une rivière à la qualité reconnue de leur maison.

Depuis l'an dernier l'Auberge de la Nauze est l'une des hostelleries prisées de notre secteur qui peut se prévaloir de la Toque du Périgord ; ce qui honore la gastronomie locale en général et le village en particulier.


 

 

Étienne a partagé avec Nathalie et leurs plus jeunes enfants Thibault et Julie l'immense fierté de voir leur aînée, Chloé, devenir la reine sagelacoise de la Félibrée 2011.

 

 

 


 

En dehors de la naissance d'Étienne que se passait-il ce 3 mars 1962.

 

L'actualité apparaît bien sombre, indécise et douloureuse. Les derniers mois de la Guerre d'Algérie s'avèrent bien atroces. Une foule immense, estimée à 18 000 personnes, dont 10 000 venait de la proche Oran, à Mers-el-Kébir porte en terre Rosette Ortéga, une jeune maman européenne, concierge du stade de La Marsa, férocement assassinée, le 1er mars, avec ses deux enfants André 4 ans et Sylvette 5 ans. Le malheureux père, Jean Ortéga, était un modeste employé à  la Direction des Constructions navales. Les Ortéga ont été parmi les victimes, bien innocentes, du drame de la colonisation. On utilisa alors le terme de "piednoirade". Les Ortéga n'étaient, cependant, en rien comptables de la genèse du choquant déséquilibre sociétal.

 

 

De l'autre côté de l'Atlantique le président John Kennedy annonce la reprise des essais nucléaires.

 

Seule note gaie Isabelle Aubret se prépare pour l'Eurovision qu'elle va gagner, à Luxembourg, le 18 mars, avec "Un premier amour" ; d'aucuns y verront un trait affirmé de la grande sensibilité de l'artiste d'exception.

  

Pierre Fabre. 





03/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres