Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Bon anniversaire Jean.

 

 

 

 

Depuis quatre ans notre ami Jean-Louis Lapouge a perdu son autonomie, probablement, à la suite d'un effort disproportionné lors d'une répétition musicale à Cadouin. 


Jean a longuement été hospitalisé à Bordeaux, puis est passé par Lalande. Depuis plus de deux ans il est pensionnaire à la maison de retraite de Lalinde.

 

 

Jean a toujours été un passionné. Il se plaisait dans le creuset du Valech et il aimait observer ses réviviscences.

Cet "écologue" discret, mais résolu, recherchait les sources cachées des collines proches de ses Pouges, les bosquets et les landes qui ont ponctué son enfance et  son adolescence.

Jean-Louis se plaisait à rappeler sa généalogie qui associe deux cultures de chaque côté des Alpes et il rappelait, avec fierté, l'itinéraire de sa famille maternelle qui vint du Val d'Aoste en Périgord en passant par St Denis et la porte parisienne de la Chapelle.

Jean-Louis, professeur, fut un pédagogue déterminé. Il tenait à ce que le respect et la considération dûs aux enseignants soient un échange d'une parfaite réciprocité avec ses élèves.

 

Jean-Louis, dégagé de son activité professionnelle, se lança, à corps perdu vers sa passion pour la musique avec, pour point d'orgue, Bach.

 

Jean aimait Fongauffier et il rêvait, avant son problème, de jouer "La truite" de Schubert lors d'une manifestation festive. Il n'aura pas eu ce plaisir. 

 

Aujourd'hui Jean-Louis atteint son soixante neuvième anniversaire.

 

Avec mes amis et camarades Lydie, René, qui est, pour lui, un parfait exemple de soutien psychologique, Alain -et tant d'autres- disons à Jean-Louis on ne t'oublie pas et nous te souhaitons, pour ce 16 mars, un bon anniversaire

 

Jean est pensionnaire de la Maison de retraite de Lalinde. Cet établissement "La Rivière Espérance" se situe à la sortie ouest de la localité ; coté Port-de-Couze.

 

 

Sans exclure un message de sympathie à son égard par le truchement de ce blog, il paraît peu probable qu'il lui parvienne, n'hésitez pas à lui rendre visite. Vous lui ferez un plaisir immense et vous ravirez, aussi, celles et ceux qui partagent, dans la difficulté, sa vie et son épreuve.


Dernière année d'école primaire à Sagelat en 1954/55. Jean-Louis Lapouge est entouré de Lydie Chies et du regretté J-François Mousnier.


 

Au lycée de Belvès, en seconde, en 1959/60.

 

Le professeur, à droite, était notre professeur d'espagnol, X Ricard. Que cet enseignant, fort sympathique au demeurant, s'il est encore de ce monde, veuille bien me pardonner ! Je n'ai absolument rien mémorisé de la belle langue de Cervantès.

 

 

J-Louis Lapouge avec son épouse Stella lors d'un concert, le 9 octobre 2006, à Prats-du-Périgord.

 

 

Lors de la préparation d'un concert Bach.

 

 

Texte et photos Pierre Fabre.



13/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres