Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Cet exploit remonte à sept ans.

 

 Cliquez sur les images.

 

 

Ils étaient 13 ce radieux 28 mai 2005. Ils n'entendaient pas monter une équipe de rugby à 13 ; c'était un autre projet qu'ils entendaient porter ensemble. Avec toute la fougue de leur jeunesse, ils désiraient faire, sous les yeux admiratifs de quelques Dulcinées, un peu inquiètes, quelque chose d'extraordinaire.

 

 

Ils voulaient sortir un énorme bloc de pierre du lit de la Nauze.

Le molosse reposait là probablement depuis la plus grande furie connue de la petite rivière. Elle fit bien des ravages au début du XIXèmesiècle.

Cet emportement a éradiqué la famille meunière et a du très sérieusement endommager le pont des abbesses

 

 

 

 Maryse surveille le chantier !

 

Grâce aux indications de Christian et de Maryse, Christian le 25 août 1983 avait, lui aussi, extrait de la Nauze un joli bloc de grès hématisé, bloc qu'il a scellé près du lavoir, ces jeunes gens ont localisé la pièce et se sont mis à l'œuvre.

 

 

  Il a fallu passer la dessous !

 

Il fallait passer sous une arche du pont dont la hauteur n'excède pas  1,40 mètre et hisser sur la berge le bloc… tout cela n'était pas une mince affaire ! 


 

 

Notons que l'estimation du poids de la roche donne quelque 800 à 1 000 kilogrammes.

 

 

 

 

Quand les promeneurs passent au pied de ce banc de pierre bien peu peuvent imaginer le travail désintéressé, réalisé dans la liesse, par ces jeunes gens qu'il serait pertinent de rappeler sur un modeste support fixe. 

 

 

 

Sylvain grave la pierre de la Nauze.

 


 

Christian,  Lily-Rose, Maryse, Mayloé et Sylvain posent, sept ans après, sur le banc public.

 


 

 

 

 

Cela fait tout juste un septennat que cette pierre, transformée en banc public, s'inscrit dans le patrimoine fongauffiérain. Photo Pierre Fabre. 



28/05/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres