Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

De Crocq au Bec d'Ambès.

 

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

Notre Dordogne naît, comme chacun le sait, au Puy de Sancy.

 

Évitons aujourd'hui les arguties de la genèse, non du cours d'eau mais de l'hydronyme, et intéressons-nous à son bassin et à la plus haute naissance de ce bassin.

 

Dans ce blog, le 16 juin, certaines et certains ont découvert que notre Dordogne reçoit, à l'extrémité nord de la retenue du barrage de Bort-les-Orgues son premier affluent notable ; le Chavanon. Ô surprise ce tributaire est plus long de 15 Km que la Dordogne elle-même.

 

 

 

Non ce n'est pas Millau c'est simplement l'ouvrage qui franchit le Chavanon. Avouez qu'il ne manque pas d'allure.

 

 

 

C'est dans ce château entouré de la retenue de Bort les-orgues que Jean Marais, a priori non doublé, a tourné, en 1960, la scène la plus risquée du Capitan.  

 

Revenons sur le Chavanon. Il se forme au confluent de deux cours d'eau ; la Ramade et la Méouzette.

Ce mariage change le nom d'une rivière considérée à tort sans source. En fait le Chavanon vient en prolongement de la Ramade. Cette jonction se situe au Nord-Est du département de la Corrèze, au Pont de La Roche.

 

 


 Le Chavanon est formé.

 


Si l'on ajoute les segments de la Ramade, du Chavanon et de la Dordogne en aval de sa confluence avec le Chavanon on obtient de Crocq au Bec d'Ambès un cours de 498 Km. Ce talweg multi-segmentaire donne, ainsi, le septième cours d'eau de l'Hexagone.

 

 

 

 

 

C'est ici, au Bec d'Ambès, que se rejoignent  deux soeurs, la Dordogne, à gauche, avec son îlot d'Ambès, et la Garonne. Ici naît un estuaire, unique cas de figure au monde, long de 80 Km, où la marée amène le Mascaret.

 

Imaginons une promenade aux sources de la Ramade. Celles-ci sourdent à deux kilomètres du village de Crocq. Ne vous attendez pas à découvrir un jaillissement franc, similaire à la source de Fongauffier. Les premiers départs de la Ramade sont, plutôt, des suintements qui amorcent un talweg humide et ce n'est que plusieurs hectomètres en aval que l'on surprend le premier écoulement significatif.

 

 

 

 

 

Crocq un chef lieu de canton qui tient à son rang de bourg de la Marche.

 

 

Le village de Crocq, modeste chef lieu de canton de la Creuse, dépasse, à peine, le demi millier d'habitants. Il s'enorgueillit cependant d'avoir un collège, une brigade de gendarmerie, un office de tourisme et une structure d'accueil pouvant réceptionner un petit groupe de 16 personnes. L'hébergement dans ce site coûte, par personne, 10 € en période estivale et 12 € en dans la période d'octobre à mai. Les 2 € compensent le coût du chauffage.

 

 

Nous lisons dans les cahiers départementaux de la presse régionale que les marcheurs de notre contrée vont découvrir loin, parfois très loin, des sites grandioses et si, une fois n'est pas coutume, on pouvait envisager une pérégrination, plus modeste, vers la naissance du second des cours d'eau qui façonnent notre terroir !

 

Si l'idée vous tente, manifestez vous en téléphonant au 05 53 29 07 50 ou 06 52 88 10 74.

 

 

 

Pierre Fabre.



09/07/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres