Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Dénouement heureux pour un Nigérien

 

 

Karine Fondu.jpg 

 

 

Notre amie le Dr Karine Fondu s'est alarmée d'un incident, du 16 août, qui s'est produit sur le marché de Sarlat et elle fait part de son émotion. 

Le Peul Wodaabe Barka SOULEY qui fréquente notre région depuis plusieurs années, vendant l’été sur les marchés les bijoux fabriqués par des artisans Touaregs, une semaine avant la fin de son visa, aurait été susceptible,  d’une reconduite à la frontière.

Ce Nigérien, notamment après intervention de La Ligue des Droits de l'Homme, a été libéré. A priori il était en règle.

 

Ce qui a particulièrement troublé Karine, elle connaît Barka, c'est la situation dramatique qu'affronte ces touaregs du Niger. En situation de grande précarité ils sont victimes d'une sécheresse plus que dévastatrice. Ils se trouvent bien en dessous du minimum vital.

 

 

Mais qui est Barka SOULEY ?

Il a connu le Périgord noir lors d’un festival des musiques du monde en 2005. Membre d’une association qui favorisait les échanges entre le Niger et la France il a pu, à ce titre, venir régulièrement dans notre pays pendant la période estivale afin de vendre des objets d’art de son pays. Des périgourdins ont pu également aller au Niger chez lui, à Ingall près d’Agadez, connaître les conditions de vie de son peuple. Il était parfois accueilli pendant ses séjours par des bénévoles qui le prenaient en charge. Réservé, profondément honnête et humain, il respectait et s’adaptait à nos règles de vie. Il dit ne pas avoir oublié cette année la formalité concernant l’autorisation de vendre sur les marchés ? 

 

http://www.sudouest.fr/2014/08/20/en-retention-pour-une-erreur-de-droit-1646679-2147.php 



20/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres