Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Des parents manifestent contre une démarche administrative.

 

 

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

Rentrée des Classes :

Des parents manifestent contre une démarche administrative.

 

Depuis le mois de juin les parents d'élèves n'ont de cesse de se battre pour dénoncer un dysfonctionnement dans les règles de mutations des remplaçants, une action pour protéger le bon fonctionnement de leur école mais qui se veut beaucoup plus large. Au départ il s'agit de l'affectation d'une professeur d'école qui a exercé l'année écoulée à Siorac en remplacement d'une collègue titulaire en congé de longue durée sur une autre école, alors qu'elle avait fait une 
demande de maintien, qu'elle s'était investie dans le projet d'école et donnait une grande satisfaction aux enfants, aux collègues et aux parents. Elle avait surtout mis fin à une succession de remplaçants, une situation que les parents ne veulent pas voir se renouveler.

La démarche de ceux ci est soutenue par les élus locaux de tous bords et par la F.C.P.E: "Je vous confirme que la F.C.P.E de la Dordogne soutient votre action. En effet il nous semble essentiel, notamment sur les petites écoles en milieu rural, que la stabilité des équipes pédagogiques soit assurée. Cette stabilité est importante pour l'environnement des enfants, pour la continuité du projet pédagogique, pour les relations avec les familles, pour l'inscription de l'école dans son territoire et pour une qualité de travail des enseignants (qui a forcement des répercutions sur le travail des enfants et les relations avec les parents). Nous soutenons d'autant plus cette démarche que rien, à notre connaissance, à part des critères administratifs et une gestion bureaucratique, ne s’oppose au maintien de cette enseignante à ce poste jusqu'au retour de la titulaire." Jean-Luc Fraux, président départemental F.C.P.E. Par contre les démarches auprès de la DADEN, du Préfet, du Ministre saisi par le député sont restées sans réponses. Une pétition a été signée lors du regroupement de jeudi et sera transmise au recteur, les parents ne semblent pas prêts à vouloir baisser les bras.

 

P1080957.JPG

 

Jeudi 29 août, dès 18h, les parents se rassemblaient devant l'école et signaient  une pétition. Photo Bernard Malhache.

 



31/08/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres