Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Du civisme au système D.

 

MONPLAISANT

 

 

Cliquez sur les images.

 

La météo se joue des subtilités calendaires et nous avons tous connu de superbes journées d'hiver et de bien modestes journées estivales.

Cette année, la 221ème du calendrier républicain,  Nivôse qui se terminait le 19 janvier du calendrier grégorien, a voulu affirmer qu'il était bien nommé, tout comme Pluviôse, qui en est, aujourd'hui, à son troisième jour, nous apporte de belles pluies. Au lieu de maugréer nous devrions savoir les apprécier car elles permettent de rééquilibrer les nappes phréatiques. Aussi désagréables qu'elles soient, pour notre confort, elles sont plus que nécessaires et elles n'ont même pas suffi, assistées de la fonte des neige, à régénérer totalement le Valech qui, encore hier soir, ne coulait pas au Pont d'Écoute-s'il-Pleut. Daniel Marty, qui le surveille tous les jours, nous dira quand cet "intermittent" sera, pour quelques mois, entièrement rétabli.

 

Il suffit de quelques centimètres de neige pour rendre la rampe de la voie communale de la Rouquette à Monplaisant impraticable.

 

La neige est partie ; elle reviendra peut-être d'ici la belle saison mais cet épisode neigeux a posé bien des problèmes dans notre ruralité. Si les grands axes ont bénéficié de l'assistance des services de l'équipement il n'en était pas de même pour les voies communales ou les chemins ruraux qui, dans nos contrées, sont rarement plats et se prêtent à merveille aux glissades non contrôlées.

 

On aperçoit le tracteur de Pascal en mouvement. 

 

Le civisme qui n'est pas un vain mot, au sein de l'équipe municipale de Monplaisant, s'est concrétisé avec l'intervention de Pascal Mazet, un jeune conseiller municipal, qui a mis au point un système pour déneiger les voies communales pour la plus grande satisfaction de tous.

 

 

Un montage ingénieux, avec de la paille en appui, a permis le déneigement du réseau communal.

 

À Monplaisant on apprécie bien davantage le "c'est fait" au sempiternel "Y a qu'à" ou "faut qu'on".

 

Bravo Pascal pour cette action qui a permis aux Monplaisanais de ne point être bloqués par la neige.

 

Grand merci à Marie Praderie, première maire-adjointe, qui a bien voulu photographier Pascal en mouvement et qui a fait connaître cette manœuvre, inédite à Monplaisant, pour le blog.

 



22/01/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres