Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Elle est venue...

 

Avec une image de cette veine on pourrait, pratiquement, se passer de la couleur.

 

On ne la voit pas tous les ans.

 

Les enfants l'adorent, les adultes beaucoup moins ; surtout s'ils ont besoin de se déplacer.

 

En général on ne lui connaît pas de longues périodes de séjour dans notre contrée mais, depuis 1956, on se méfie et on sait qu'elle peut s'attarder plusieurs semaines mais c'est excessivement rare.

 

Toujours depuis 1956 c'est le mois de février qui est le plus craint pour les grands froids bien que le général Hiver peut sonner la charge dès la fin décembre, comme en 1962, et tenir le siège pendant un trimestre.

 

Cette neige, quand elle s'attarde, est aussi un parfait adjuvant pour justifier la hausse des prix des fruits et légumes.

 

Personne, heureusement, ne maîtrise son arrivée ni sa disparition.

 

 

Si vous le pouvez restez bien au chaud et, à temps perdu revenez, sur les anciens articles de ce blog et exprimez vos points de vue par le truchement des sondages.

 

 

 

Photos Pierre Fabre.



16/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres