Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier aurait besoin de coussins berlinois.

 

 

Fort heureusement les accidents de piétons, à Fongauffier, demeurent limités. Ils sont toujours regrettables et le dernier accident grave a conduit un Fongauffiérain, pour une longue période, à l'hôpital. On a cependant en mémoire un accident mortel, très vraisemblablement imputable à la vitesse, qui emporta un jeune automobiliste il y a une vingtaine d'années.

 

CIMG7613.jpg

L'entrée du village se prête facilement, pour cerains conducteurs peu respectueueux du code de la route, à la tentation d'excès de vitesse.

 

 

La vitesse, à Fongauffier, a sérieusement été réduite depuis la mise en place, il y a près de 15 ans, du rond-point. Il paraît difficile d'arriver à grande vitesse à Fongauffier  grâce à cet ouvrage cependant  certains conducteurs, venant de Siorac, réduisent leur vitesse un peu tardivement  tandis que d'autres, en sens inverse, ont tendance à  reprendre bien rapidement  un rythme excessif.

 

CIMG7615.jpg

 

Rappelons, que dans les années 50, la vitesse à Fongauffier était limitée à 35 km/h. Avec les années 60 elle passa à 60 km/h avant d'épouser la règle générale des agglomérations à 50 km/h.

 

Un conducteur qui roule à 5 km/h a besoin d'environ 25 mètres pour s'arrêter. Il suffit de 9 mètres à 30 km/h.

 

CIMG7617.jpg

 

Imaginons une traversée du village à 50 km/h de moyenne, ce qui, grâce au rond-point, est pratiquement impossible, il faut 10"8 pour aller du rond-point à la boulangerie et, à 30 km/h il en faut 18. L'écart de 7"2 semble dérisoire et justifierait une limitation de vitesse incontournable.

 

CIMG7621.jpg

Les photos [Pierre Fabre] ci-dessus montent bien la traçabilité aléatoire des passages protégés. 

 

Notons que la traçabilité au sol des passages protégés est devenue plus qu'évanescente. Il n'y a pas de trottoirs fiables sur toute la traversée du bourg.

 

Il se dit que divers travaux importants, au niveau de la R.D 710, sont envisagés et devraient permettre de retrouver  un repérage clair pour les passages piétons.

 

Qu'il soit permis de proposer une solution citoyenne économique et fiable ; l'implantation de coussins berlinois.

 

 

Le coussin berlinois [http://fr.wikipedia.org/wiki/Coussin_berlinois] est un dispositif destiné à ralentir la vitesse des automobiles sans gêner les autres usagers de la chaussée. Pour cela, il est suffisamment étroit, pour permettre aux cyclistes de passer à droite et aux autobus de passer par-dessus sans le toucher avec leurs roues, mais suffisamment large pour que les voitures doivent au moins faire passer une roue dessus.

Les coussins berlinois sont notamment utilisés pour faire respecter les zones 30.

On les appelle « berlinois » car ils ont été expérimentés pour la première fois à Berlin, ville qui a classé près de 70 % de ses voies en zone 30.

 

 

Chargement du sondage


21/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres