Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Il y a 70 ans aujourd'hui.

 

 

 Anne-Marie Murat.jpg

 

 

Le 21 avril 1944, à la suite d'un amendement de Fernand Grenier, communiste, une des figures emblématiques de la Libération, les médias, bien entendu, ont totalement occulté son rôle déterminant, l'ordonnance portant sur l'organisation des pouvoirs publics à la Libérationaccordait aux femmes le droit de voter et d'être élues... près d'un siècle après les hommes. Fernand Grenier photo à droite de texte.

 

Il faudra attendre les élections municipales du 29 avril et du 13 mai 1945 pour voir le corps électoral se féminiser.

 

On notera qu'une femme d'exception Anne-Marie -dite Yvette- Murat, photo à gauche de texte,  sera élue à Belvès sur la liste ouverte par Paul Allègre, S.F.I.O. Elle sera, dans la foulée de la Libération, l'éphémère maire adjointe de Belvès. À l'époque il n'y avait pas, comme aujourd'hui, une kyrielle d'adjoints. À l'automne de 1947 la municipalité Biraben balaya cette timide, mais réelle et audacieuse, ouverture. 

 

 

 Fernand Grenier.jpg

 On notera qu'il faudra attendre mars 1971 pour qu'une première élue, Andrée Teilhaud, secoue les portes l'assemblée communale de Sagelat. Aujourd'hui il y a deux dames dans le conseil municipal.  En 2001, 30 ans plus tard, la représentation municipale monplaisanaise s'ouvre à la féminité avec trois élues Marie Praderie, Muriel Delmas et Éliane Kenniche. Il y a toujours trois élues à Monplaisant.

 

Le législateur a bien, par un système discutable imposant la parité, tenté de corriger cette masculinité dominante. C'est chose faite pour les conseils municipaux urbains mais force est de reconnaître que les premières places restent aux mains des hommes. Le parlement est toujours plus que majoritairement masculin; 7,5 %  de femmes. Le palais Bourbon, le Luxembourg, Matignon et… l'Élysée demeurent toujours l'apanage de la gent masculine; même si une dame fit un passage à Matignon.

 

Si l'on se tourne vers la communauté de communes cherchez les vice-présidentes ! Il n'y en a point.

 

L'objectif de l'équilibre, même avec des règles conditionnelles de parité, est loin d'être atteint.   

 

 

 



21/04/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres