Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La balade cycliste des confluences.

 

La balade cycliste, dite des confluencesinformelle et libre, de ce mercredi 24 juillet fera environ 62 Km ; avec quelques écarts suivant les points de départ et de dispersion finale.

 

L'itinéraire écarte, au maximum, les routes les plus passagères.

 

 

Comme la précédente il s'agit d'une balade amicale où chacune et chacun s'auto-responsabilisent.

 

Départ 7 h au rond-point de Fongauffier.

 

Écoute-s'Il-pleut, confluence des intermittents Valech et  Neufond, Sous Pessat, confluence du Colpruné et du Valech, Petit-Campagne, confluence du Valech et de la Nauze, Siorac, confluence de la Dordogne et de la Nauze. La balade se poursuit vers Mouzens et St Cyprien la Dordogne reçoit le Ruisseau de la Planque du Fissou et le Moulant.

 

 

Fichier:Meyrals,Dordogne, France.jpg

 

La ruralité de Meyrals ne manque pas de charme. Image Wikipédia.

 

L'itinéraire, comme le chantait l'inoubliable Jean Ferrat dans "Ma France", ira, de plaines en forêts de vallons en collines, en passant par le typique village de Meyrals pour approcher Les Eyzies où, sous La Fuste, l'écoulement de la source de St Raphaël rejoint la Beune. Elle-même ira se déverser dans la Vézère au piédroit de la cité de la préhistoire.

 

Le_Bugue_ruisseau_Ladouch.JPG

La Douch au Bugue. Image Père Igor. Encyclopédie Wikipédia.

Cette image mérite amplement un petit clic. 

 

La plus typique confluence du parcours est au Bugue où la Vézère reçoit la Douch, petite rivière bicéphale, après que cette dernière, à la porte de la Vézère, ait dessiné une image idéale de rencontre au pied d'une ultime cascade.

En passant au Bugue je penserai à mes regrettés condisciples d'adolescence Denise, Nadine, Jean-Pierre et Jean-Jacques. S'ils sont présents au bord de la Douch je ferais un petit coucou à Colette et Guy, son mari, les heureux riverains du décor de carte postale figurant ci-dessus. 

 

Limeuil - Limeuil, Aquitaine

 

Limeuil. Photo Alain Jean Joseph. Avouez qu'elle est superbe !

 

Bien sûr Limeuil, confluence du fleuve historique et de la rivière préhistorique, signe une superbe carte postale du Périgord.

 

Faut-il rappeler que notre Dordogne mérite bien son titre de fleuve car, tout comme sa soeur et non sa suzeraine,  qui vient du Trou du Taureau, autrefois on disait du Val d'Aran, elle forme, avec elle la Gironde. André Perpillou, géographe émérite, le précisa avec pertinence dans ses manuels de géographie des classes de troisième de la fin des années 50.

 

En repartant, à Bigaroque, balcon de la Dordogne, le Boule mêle ses ondes à celles de sa souveraine. Sur le coté oriental du Coux c'est l'Aurival qui, rarement, amène un épanchement, lors des saisons chaudes et sèches, à la Dordogne. Puis c'est le parcours terminal avec un petit salut au Raunel, à la Tute, en grande souffrance estivale.  

 

Joëlle, Daniel, Tony et moi-même attendons mercredi et nous serons heureux de voir d'autres cyclistes se joindre à nous... à la condition sine qua non qu'il ne s'agisse pas de soutenir une marche forcée mais une balade détendue, où l'on prend son temps, en regardant la nature, en s'arrêtant dans les villages et dans les refuges pour apprécier le paysage.

 

Pierre Fabre. 

 



21/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres