Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La journée des jeunes sapeurs-pompiers.

 

Cliquez sur les images.
 

 

 

La promotion actuelle des jeunes-sapeurs pompiers de Belvès.

 

 Les J.S.P des Trois Vallées.  

 

L'histoire du corps des sapeurs pompiers, à Belvès, est, tout à la fois, une vieille et une récente histoire. Il faut savoir mesurer le temps qui se jauge avec des outils bien différents si l'on parle de géologues ou d'historiens.

 

 


  

C'est donc en 1947 que les sapeurs-pompiers belvésois, conduits par les regrettés André Sartrand et Jean Guimbaud-Delluc, se présentent sous les fonts baptismaux laïques du castrum. Leur premier local, un modeste garage sous l'hôpital, accueillera, après la motopompe de 1948 dépendante d'un moyen de traction privée, le premier véhicule de secours, un G.M.C, au tout début des années 50. Il sera la fierté locale de ces sapeurs-pompiers belvésois dont beaucoup, presque tous, sont issus de la Résistance.

 

 

Depuis les sapeurs belvésois, managés successivement par Georges MartyGeorges Bideau et par Michel Dumas, ont bien vieilli. Beaucoup ne sont plus et la relève, pour le plus anciens, heureusement, fut féconde.

Aujourd'hui nous avons la chance d'avoir des adolescents qui aspirent à devenir sapeurs ; que ce soit parmi les professionnels ou au sein des volontaires.

 

 

 

 

Depuis bien longtemps les soldats du feu sont accompagnés de médecins. Le médecin-commandant Hervé Le Barbier est, au niveau local, le premier a avoir pris rang.


 

On notera que cette voie –et c'est particulièrement louable- n'est plus l'apanage de la masculinité et ce samedi 2 juin, à Belvès, on a constaté que parmi les 180 compétiteurs beaucoup étaient des compétitrices. Ce n'est pas encore la parité mais on s'en approche !

 

 

 

 

Claudine Le Barbier, conseillère générale et régionale, a toujours manifesté de l'intérêt pour ce corps. Elle est au conseil d'administration du Service départemental de l'incendie et des secours.

  

La journée très chaude fut bien remplie et le soir, en présence de nombreuses et diverses personnalités de nos trois vallées, Nauze, Dordogne et Vézère, les récompenses donnaient chaud au cœur. On pouvait remarquer qu'une grande fraternité unissait ces adolescents qui applaudissaient chaleureusement les classements de leurs camarades.

 

 

 

 

 

Les couleurs symbolisent notre pays et notre histoire. Elles portent les valeurs de la République. Pensons à l'honneur et  l'émotion qui ont du troubler la Cypriote Marine Daudrix et le Sagelacois Bastien Ségot lors de ce moment.

 

Pour faire court disons que Sarlat prit la première place sur le podium, l'argent revint à nos jeunes des Trois vallées tandis que le bronze filait vers Bergerac.

 

 

Trois équipes de jeunes sapeurs-pompiers iront donc à Niort, pour la journée nationale ; Sarlat, les Trois Vallées et St Aulaye qui ira grâce au désistement de Bergerac. 

 

 

  

Le trophée ira, après le vernissage, dans la bonne ville de La Boétie puisque ce sont les Sarladais qui ont pris la première place sur le podium.

 

 

Les Trois Vallées ont bien mérité l'argent du podium.

 

 

 

  

 

 

Les Bergeracois ont pris la troisième place. Les eaux glissent de Sarlat vers l'océan en saluant nos berges. Ne bouleversons pas la géographie et laissons la Dordogne distribuer ses lauriers du plus haut aux tout aussi méritants qui suivent son cours.

 

 

Le capitaine Guy Ferber a pris sa retraite sur les collines sagelacoises de Combe-Ferronne. Quand on a la fibre civique dans la peau on ne sait "débrancher". C'est ce que fait Guy en manageant ses jeunes. Il fut récompensé ce samedi en recevant la Médaille de l'Union départementale des sapeurs-pompiers de la Dordogne.

 

 

Bravo Guy.

 

 

Pierre Fabre

 

 

 

 

 




04/06/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres