Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La résurgence du Neufond ; suite et fin.

 

Bien avant l'aurore, à 5 h 47 mn 57 s, le matin du 22 décembre, le jour du solstice d'hiver, la saison du froid et de la neige s'est installée dans le calendrier pour aller jusqu'au 20 mars 2016 à 5 h 30 et 11 secondes, à l’heure de Paris. Elle  peut nous réserver bien des surprises; en 1956, l'hiver fut tout d'abord bien doux et il prit un long et sévère élan qui demeure mémorable pour les septuagénaires. 

 

  

Il est inhabituel que le Neufond soit anhydride pour Noël; cela s'est néanmoins vu d’autres fois. Cet hiver, il apparaît certain qu'il nous faudra attendre les pluies de 2016 pour le voir repartir.

  

 

J'ai voulu me rendre compte d'où partait cette fragile résurgence qui défie la longue saison sèche.  J'ai découvert son départ. Il se situe pratiquement au niveau de la Borie de Cantegrel.

 

 

Le segment, où un infime filet d'eau persiste, s'étire sur environ 200 à 300 mètres.

 

 

On ne peut pas dire que cette résurgence soit une puissante source et il faut bien ouvrir les yeux pour estimer son écoulement. 

 

 

La première grosse pluie, logiquement, va réamorcer ce ruisseau d'une manière bien plus affirmée mais la problématique de fond, elle, subsiste. 

 

 

Cliquez sur les images. 

 

 

CIMG0209.JPG

 

 

Une ''gourgue'' sous Cantegrel.

 

CIMG0208.JPG

 

 

 Le début de la résurgence.

 

CIMG0211.JPG

 

 

Cette image fait nettement voir le lit à sec puis, juste après les pierres, le départ de la courte résurgence.

 

 

 

Photos Pierre Fabre.

 

____________________________________________________________

 

 

 

Deux interviews, de personnages de la vie publique de notre secteur, sont attendues, depuis plusieurs jours, pour clore l'année.



23/12/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres