Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La rue du Barry à nouveau dans la peine.

 Paul Larrue.jpg

 

Paul Larue vient de décéder le 30 juillet à la clinique de l'Union à Toulouse.

Il vit le jour, à Belvès, en 1935 dans une populaire famille ouvrière authentiquement belvésoise. Après sa scolarité et son service militaire Paul entra à l'École de Lodève pour effectuer une carrière dans la gendarmerie. Sa première affectation l'envoya en plein hiver en Lorraine à Sarreguemines où il resta une douzaine d'années. À Belvès il épousa, le 20 avril 1964, Liliane, une barisienne, gentilé des habitants de Bar-le-Duc, rien à voir avec le Barry, originaire de la Marne. Liliane lui donna deux enfants Jean-Paul et Myriam. L'autre génération arriva ensuite avec Camille et Lucas.

La très belle ville de la confluence de la Sare et de la Blies, où l'on joue beaucoup au football mais fort peu au rugby et où l'imposante architecture prussienne rappelle un prestigieux passé germanique a certainement marqué Paul. Il préférait, toutefois, respirer l'air aquitain et se mouvoir dans nos vieilles cités occitanes. À la charnière des années 60/70 il obtint une affectation à La Réole où il est resté jusqu'au terme de sa carrière.

La retraite ramena les Larue dans le village de Belvès, le castrum auquel Paul tenait indéfectiblement, dans la rue du Barry.

 

Ses voisins et amis entoureront la famille de cet enfant du pays, apprécié pour son humanisme, à Belvès, mardi 4 août, à 16 heures, pour ses obsèques.  

 

 

 

 

 

 

 



01/08/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres