Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

La silencieuse marche républicaine de notre ruralité.

 

SIORAC-en-PÉRIGORD

 

Le glas a sonné pour les victimes du terrorisme.

 

 

 

Le glas, dans la culture occidentale, est la saisissante sonnerie de cloche signalant un danger imminent ou l'agonie, la mort ou les obsèques d'une personne.

La plume d'Ernest Hemingway a fait revivre, en 1940,  la guerre civile espagnole avec "Pour qui sonne le glas" (For Whom the Bell Tolls).

Les thèmes de " Pour qui Sonne le Glas " sont ceux de l'ensemble de l'œuvre d'Hemingway. La lutte contre la mort, mais accompagnée de l'acceptation et de la volonté de l'affronter. C’est elle qui donne son sens à la vie et la capacité de l'affronter fait la grandeur de l’homme…  [Jules. Critiques libres]

C'est "Devotion upon Emergent Occasions", l'un des textes majeurs de l'œuvre de John Donne John Donne, écrit en 1624,  « No man is an island, entire of itself... » qui a inspiré le titre du roman d' Hemingway, mais aussi d'autres artistes extrêmement divers comme Metallica "For whom the bell tolls".  Source http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Donne

 

 

 

CIMG7468.jpg

On se rassemble. 

CIMG7471.jpg

 

CIMG7478.jpg

 La marée montante.

CIMG7484.jpg

 Les tractions-avant Cirtroen ont été les voitures des F.F.I.

CIMG7488.jpg

Le glas. 

CIMG7490.jpg

La minute de recueillement. 

CIMG7493.jpg

La force ne devrait jamais primer sur le droit. 

CIMG7494.jpg

 

 

 

 

L'estimation de 300 personnes paraît un minimum pour cette silencieuse marche républicaine du 11 janvier.

L'initiative fut prise lors de la cérémonie des vœux le 8 janvier. Elle a vu converger vers Siorac des personnalités de la Vallée de la Dordogne et du Val de Nauze pour un intense mouvement de résistance à l'intolérance portée par l'intégrisme.

 

La marche se termina par un rassemblement au piédroit du monument aux morts. Le glas sonna puis une minute de recueillement plongea l'assistance dans l'émoi. Avant que la manifestation ne se dissolve notre hymne national fut ensuite chanté par une large majorité de l'assistance.

 

Pierre Fabre.

 



14/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres