Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le laboureur et ses enfants.

Un Fongauffiérain, peu importe lequel -disons simplement qu'a priori il est apprécié de toutes et de tous-, ce jeudi 6 juin, s'est rendu aux obsèques d'une dame de 95 ans qui s'est éteinte dans la semaine dans un village la Vallée de l'Isle.


Les dernières paroles de la défunte, dont il ne paraît ni nécessaire, ni souhaitable de révéler l'identité, furent de réciter "Le laboureur et ses enfants" devant ses proches. Ce genre de prouesse, au terme d'une vie, n'est pas quelque chose de rarissime.


Un petit fils de la défunte, ému de cette lucidité lors des derniers moments de sa grand-mère, pour la cérémonie d'adieu de son aïeule, a lu cette poésie dont la portée métaphorique demeure toujours d'actualité.

 

 

Le laboureur et ses enfants de Jean de La Fontaine


Le laboureur et ses enfants de Jean de La Fontaine
 
 
 
 
LE LABOUREUR ET SES ENFANTS.

Travaillez, prenez de la peine:
C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
"Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage,
Que nous ont laissé nos parents,
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit; mais un peu de courage
Vous le fera trouver, vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût.
Creusez, fouillez, bêchez, ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse."
Le père mort, les fils vous retournent le champ,
deçà, delà, partout; si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer, avant sa mort,
Que le travail est un trésor.


Jean de La Fontaine


09/06/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres