Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le mai de Didier Roques.

 SIORAC-en-PÉRIGORD

 

 

Didier Roques.jpg

 

 

Didier Roques lors du mai. Photo Jean-Paul Malassagne. 

 

 

La tradition a été respectée le 11 juin, à Siorac. Le village a honoré son nouveau maire avec la plantation de son mai.

 

Didier Roques, qui troqua son gland d'argent pour un gland d'or, aura donc la mission de conduire cette commune pendant les quatre dernières années de cette mandature. Après…

 

L'avenir des petites communes demeure indécis et si aucune mesure n'est attendue jusqu'aux échéances présumées importantes, voire capitales, de 2017, c'est l'inconnu pour la suite.

 

Le même jour à St Pompon, Jean Lassalle, candidat aux élections présidentielles, sous réserve qu'il puisse mener à son terme son intention, s'indigna de la disparition des petites communes et son verbe "ironisa" en pointant la France des lieu-dits. Pour l'élu pyrénéen, qui fustige les grands ensembles communes-nouvelles et communauté de communes, face à ces assauts, les communes sont les derniers liens sociétaux à conserver impérativement.

 

Lors des vœux à Siorac, J-Pierre Rielh, avec sa démission annoncée, plongea l'assistance dans une surprise générale.  Quasi-spontanément, son collègue couxois ouvrit la piste d'un assemblage des deux rives de la Dordogne. Cette piste, aussi cohérente et pragmatique qu'elle soit, aura, probablement, bien du mal, à court terme, pour avancer tant les ruraux sont attachés à leur entité de base.

 

Souhaitons à Didier Roques et à son équipe de savoir séparer la paille du grain, en avançant à pas mesurés, en tenant compte des aspirations de leurs concitoyens et du bon sens. Tous, bien évidemment, ne le situent pas avec la même mesure.

 

Pierre Fabre. 



15/06/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres