Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Le Neufond vient de "repartir"... mais pas le Valech.

 

 

 

 

 

Une rivière sans eau c'est aussi triste qu'un alpage sans herbe.

 

Le pont d'Ecoute-s'Il-Pleut, R.D n° 53, chevauche le Valech ; toujours à sec après les fortes pluies de la mi-décembre. Photo Pierre Fabre.

 

La sévère sècheresse qui, cette année, nous a interpellés s'est apparemment terminée. Nos cours d'eau reprennent leur écoulement, à peu près, normalement.

 

La Dordogne qui, au début de ce mois, avait un niveau aoûtien aurait tendance à s'écarter de son lit après les fortes pluies de ces quatre derniers jours.

 

Les six affluents de la Nauze*, aux points de confluence, apportent tous leurs contributions.

 

Il faut cependant, et ce n'est pas rien, constater que le Valech, dit la Vallée, principal affluent, au niveau de son bassin, environ 10 Km de long, étayé d'un affluent majeur, le Neufond, serait toujours à sec s'il ne recevait ce dernier.

 

 

Le Neufond, en effet, s'est réamorcé le 17 décembre et il rétablit donc un écoulement d'Écoute-s'Il-Pleut à la confluence de La Tute.

 

On notera que le Raunel, affluent quasi-pérenne, s'est, cette année, totalement asséché ; de fin août au début de novembre. Ce modeste ruisseau avait bravé bien des étés secs, notamment celui de 1976, et sa dernière intermittence remonterait à l'été 1949.

 

Il faudra, certainement, beaucoup de pluie pour rétablir le niveau des nappes phréatiques.

 

* Sur la R.D la Beuze, le Mamarel et le Valech, sur la R.G, le Rivatel, la Grille et le Raunel.  

 

 

Pierre Fabre. 


 

 Newsletters en attente.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif.

 

 

Première A.G de l'asso "Un puits pour Soroni."

Et si l'on recréait les veillées !

Le solstice... qu'est ce que c'est au juste !

Daniel Manouvrier sur le terrain.

Les "Gouyats de la Nauze" iront à la Maison de retraite.

C'est J-Luc Aubarbier qui, avec l'épisode dramatique de "Soeur Philomène", donnera la première conférence à la salle des fêtes de Monplaisant.

Monplaisant et Sagelat auront, en 2011, un état civil néant pour les mariages.

La communauté de communes sera-t-elle remise en cause.

Le Colombier un hameau bien antérieur à la Révolution.

Le conciliateur, un personnage mal connu.

Le feuilleton persistant de la réouverture de la voie ferrée de Villeneuve.

La carte communale monplaisanaise avance.

 




19/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres