Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Les municipales se profilent à l'horizon.

 

 

 

 

Le lavoir de Fongalop. Photo Patrice Coutaud.

Vielvic se regroupa, peu après la Révolution, à St Pardoux et le  1er janvier 1973, Fongalop s'assembla avec Belvès. Le canton compte, depuis, 14 communes. Le futur territoire qui remplacera les cantons, pour notre secteur devrait, vraisemblablement, réunir les vallées de la Nauze, du Céou et des Hauts de Lémance.

________________________________________________________________

 

Avant de jeter un coup d'œil, commune par commune, aux 14 entités de notre canton aujourd'hui contentons nous d'observer les chiffres des populations qui vont déterminer les effectifs des conseils municipaux; cela dépendra du chiffre pondéré par l'I.N.S.E.E. Il devrait arriver prochainement.

Jusqu'à 99 habitants il y aura 7 élus (- 2 par rapport à 2008), de 100 à 499 il y en aura 11 (inchangé), 15 pour Siorac (également inchangé) et 15 ou 19 pour Belvès.

En tenant compte d'une variation de 20 % on peut avoir des surprises négatives à  Carvès, Cladech, Grives et St Amand-de-Belvès. Imaginons la chute de 36,36 % du nombre d'élus, 11 à 7, pour une commune passant de 100 à 99 habitants; de quoi blesser quelques susceptibilités de sortants écartés par cette nouvelle règle.

 

Sur la base des chiffres de 2010 on peut penser qu'il y aura des élections municipales avec liste(s) bloquée(s) à Belvès et, plus que vraisemblablement, à Siorac.

Dans les communes de plus de mille habitants la représentation sera dite proportionnelle; en fait cette proportionnelle, outrage grotesque à la terminologie de proportionnel, n'aura rien de l'équité proportionnelle puisque l'objectif est surtout de "surreprésenter" le courant ascendant en tolérant, du bout des lèvres, au compte goutte, une presque infinitésimale présence de certains éléments de l'opposition municipale et en anéantissant, sans vergogne, les minorités.

 

 

Le canton de Belvès groupe 14 communes et compte 4 349 habitants (population municipale) au 1er janvier 2010.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cladech. Photo D.R.

Cela paraît peu probable mais, seule à l'intérieur du canton, la commune de Cladech pourrait, si l'I.N.S.E.E, lui attribue, dans sa pondération, la centaine d'habitants, passer de 9 à 11 élus; dans le cas contraire Cladech n'aurait plus que 7 édiles autour de la table du conseil municipal.

 



17/09/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres