Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Lolivarie ; un joyau du Val de Nauze sur le GR 36.

 

Le sentier de grande randonnée 36 (GR 36) relie nos deux mers ; Manche et Méditerranée. Il s'étire sur plus de mille kilomètres du village normand de Ouistreham à la cité catalane de Bourg-Madame. Il salue Caen, Le Mans, Saumur, Thouars, Parthenay, Angoulème, Périgueux, Sarlat, Cahors, Villefranche-de-Rouergue, Albi, Mazamet et, enfin, Carcassonne. C'est dire si ce sentier est un fabuleux livre d'histoire de Guillaume le Conquérant, au troubadour Bertran de Born, (Bertran sans d), et aux cathares massacrés avec haine et sadisme par les papistes d'Innocent III et la Maison de France. Ce sentier paraît être, aussi, un beau manuel de géographie hexagonale puisqu'il musarde sur les reliefs hercyniens de l'ouest traverse trois de nos grands fleuves, dont la Dordogne, et une kyrielle de rivières avant d'atteindre la barrière pyrénéenne.

 

Cliquez sur les images. 

 

 

 

Imaginons les décors riches et variés du bocage normand, aux vignobles du Val de Loire et du Quercy, des terres riches et fertiles en passant par les causses rugueuses. Celles et ceux qui le suivent peuvent avoir une idée de la France profonde et jeter un coup d'œil sur le château de Caen, les impressionnantes cathédrales du Mans, de Périgueux et d'Albi, sans oublier l'impressionnant Pont Valentré de Cahors et l'incontournable Cité de Carcassonne.

 

 

Le GR 36, à la croisée de ses chemins de St Jacques, après avoir quitté au Bournat le bassin de la Couze, sectionne notre Val de Nauze pour atteindre, sur les hauteurs de Loullier, un versant direct vers la Dordogne.

 

 

 

La combe de Lolivarie.

 

Avant d'atteindre le creuset de la Nauze le GR 36 se doit de franchir le Raunel sous St Pardoux, il passe notre rivière sur le pont fongauffiérain des abbesses. Les marcheurs s'attaquent ensuite aux escarpements de Lavergne.  À Pessarni, avant de descendre vers le Valech, ils se doivent, sur la hauteur, de regarder Lolivarie, ils descendent vers le ruisseau appelé, à tort, la Vallée et, là, ils peuvent, s'ils le souhaitent, prendre une pause dans ce fort joli hameau de Lolivarie où s'est installé un golf.

 

 

 

La fontaine de Lolivarie.

 

Lolivarie tire son nom de l'huile de noix et non de l'olivier comme certains touristes le supposent. Ce très joli lieudit compte une dizaine de maisons dont la moitié sert de résidences secondaires. Lolivarie, écart de St Germain-de-Belvès est le mitage le plus habité de la commune. Le hameau, sur son flanc oriental, est entaillé d'une combe d'où sourd, quand la sècheresse s'est apaisée, l'eau de la belle fontaine du lieu.

 

 

 

 

Une fontaine sans eau c'est une cérémonie nuptiale sans mariés. 

 

L'altitude de Lolivarie varie de 80 à 100 mètres. De là, si vous voulez poursuivre l'exploration du GR 36 il faudra grimper vers Marcousin, où a été érigée une demeure cossue saint-germinoise complétée d'une belle source fontaine publique. Le GR va, avant de quitter l'espace saint germinois, descendre vers un ruisselet, le Colprunéhydronyme hélas méconnu de nombreux autoctones, y compris saints-germinois, avant de remonter vers Boussaguel et le Tourondel. Loullier, ultime jalonnement du sentier en Val de Nauze, sera la charnière du parcours.

 

Texte et photos Pierre Fabre.   

 

 



17/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres