Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Madeleine Laudy s'est échappée.

 DAGLAN

 

 

 

Madeleine  Mismes 024.jpg

 

 

Nous venons d'apprendre le décès du 23 juin, à Sarlat, de Madeleine Mismes-Laudy.

Madeleine Mismes naquit à Bessines-sur-Gartempe le 12 avril 1920 dans une vieille famille de filateurs-fileurs dont l'activité a débuté en 1840.

 

C'est en 1933 que Madeleine migra vers le Périgord quand ses parents sont venus redonner vie au Moulin de Lavergne, ouvrage sagelacois sur la Nauze, qui, alors, était depuis quelques années en jachère.

 

 

C'est par une superbe journée de juillet 1946 que Madeleine devint l'épouse de Raymond Laudy à Sagelat.

   

Le jeune couple quitta le Val de Nauze pour rejoindre celui du Céou et créer sa propre entreprise. Daglan sera alors le cadre de vie des Laudy jusqu'à la fin de leur vie. C'est là que Marie-Thérèse et Bernard ont passé leur heureuse enfance puis leur adolescence. Madeleine et Raymond eurent la grande joie de connaître les deux générations suivantes avec quatre petites-filles, trois arriere petits-fils et une arrière petite-fille. Raymond, aux tous derniers jours du printemps 2014, nous a quittés.

 

On peut dire que Madeleine qui, avec Raymond, inculqua à ses enfants la valeur du travail des filateurs-fileurs et sa pertinence dans l'environnement, fut une pédagogue passeuse de mémoire de l'activité lainière aujourd'hui bousculée par la modernité. Elle fut une fille des ondes car, sa vie durant, elle a été subjuguée par la Gartempe de son enfance, la Nauze de sa jeunesse et, enfin, le Céou qu'elle observa pendant près de sept décennies.

Madeleine n'avait pas de clientes et de clients mais seulement des amies et des amis qui, pour nombre d'entre eux, iront ce samedi 27 juin à 10 h 30, à Daglan, lui rendre un hommage mérité.



25/06/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres