Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Marie-Françoise Biraben, une amie de Belvès, nous a quittés.

 

BELVÈS

 

 

 

Marie-Françoise Poisson vit le jour à Gien en 1928.

Après de brillantes études de chimie Marie-Françoise Poisson, devenue chercheur, amorça sa carrière aux Laboratoire Roussel. Elle épousa, il y a une cinquantaine d'années, le docteur Jean-Noël Biraben.

 

Les Biraben eurent cinq enfants et onze petits enfants.

 

Marie-Françoise Biraben  qui voulait, avant tout, privilégier l'éducation de ses enfants abandonna sa profession après sa deuxième maternité pour se consacrer au plus beau métier féminin "être mère de famille".

Les Biraben partagent leur temps entre Belvès, qu'ils affectionnent au plus haut point, et Paris où la famille a plusieurs des siens et où ils ont encore de multiples activités.

Lors de la cérémonie d'adieu, du lundi 26 septembre, que la défunte voulait sobre, et, par humilité, dépouillée d'artifices floraux, elle préférait un geste en faveur des plus démunis, tous les membres de la descendance de Marie-Françoise Biraben ont pris la parole pour souligner, avec simplicité et émotion, leur attachement affectueux et leur peine.

Marie-Françoise Biraben laissera le souvenir d'une personne charmante, modeste, discrète et toujours agréable à rencontrer.

 

 

 

 

Une image émouvante.

 

 

Prochaines newsletters.

 

L'ordre séquentiel est, en fonction de l'actualité, évolutif .

 

Les frelons asiatiques ; un sujet préoccupant.

Vaurez ; un hameau pluriel.

 Péchaud ; un mitage bien nommé.

Retour chez les Z'Igolos.

Avant les trois coups. Une aventure théâtrale qui a 50 ans.

 

 



27/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres