Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

On a du mal à imaginer que la sécheresse n'est pas réduite.

 

 

Cliquez sur les images. 

 

 

 

L'écoulement de la généreuse source fontaine de Fongauffier. Cette source est considérée comme une des plus stables de la région. On constate que le niveau est environ 25 cm plus bas que la normale. Certains Fongauffiérains ne l'avaient même pas remarqué. Le repère est trés net.

 

Après avoir connu un hiver et un début de printemps particulièrement secs voici que Floréal est contrarié par des pluies bien tardives, voire des grêles, qui, là où les ravages de l'unique matin d'avril, aux températures négatives, avaient  limité les dégâts, ont fait choir bien des fleurs ou de fruits sur nos arbres. "On" peste très tôt quand la pluie s'invite et ne songe pas à nous quitter… pourtant nous avons un énorme besoin d'eau qui ne sera probablement pas comblé par quelques semaines pluvieuses.

 

Quand on observe nos cours d'eau et que l'on retrouve la Dordogne sur les plages du Coux ou du Buisson, garnissant ses "couasnes"* et que l'on assiste à l'assaut de la Vézère sur les quais du Bugue on a du mal à imaginer que la sècherese hydrologique est toujours là.

 

L'encyclopédie Wikipédia donne d'une manière fort simple les trois types de sècheresse.  

 

P.F

 

 

 

L'hiver dernier le Valech avait pu, pour quelques semaines, se réamorcer à la fonte des neiges. Cet hiver le manteau neigeux, bien moindre, n'a pas donné, lors de sa fonte, une puissance suffisante.  L'image, ci-dessus, a été prise le 24 avril.


Les "couasnes" de la Dordogne..

* Chenal d'alimentation de la couasne de BigaroqueLes couasnes de la Dordogne correspondent à d'anciens lits de la rivière, devenus milieux humides et aquatiques annexes, extrêmement intéressants pour le
fonctionnement même de la rivière et très riches sur le plan de la diversité et de la qualité du milieu. Ces bras morts ont tendance à se combler, la connexion avec la rivière devenant alors de plus en plus irrégulière.
De plus, il semblerait que la formation de nouveaux bras morts soit compromise, les actions humaines ayant souvent limité les divagations de la rivière. Ainsi, ne resteraient que des structures anciennes, en voie de comblement.
Ces zones figurent dans l'inventaire des Zones Naturelles d'Intérêt Ecologique Floristique et Faunistique (ZNIEFF) et sont classées en "zone verte" dans le SDAGE, zones à forte valeur patrimoniale. Les 34 bras morts conséquents de la Dordogne répartis sur une soixantaine d'hectares font partie des sites des Directives Natura 2000.

 

 

Il existe trois types de sécheresse. La première, la sécheresse météorologique, survient lorsqu'il existe une période prolongée de précipitations en dessous de la moyenne. La seconde est la sécheresse agricole, lorsqu'il n'existe pas assez d'humidité pour les cultures. Cette condition peut avoir lieu même si les précipitations sont normales à cause des conditions du sol et des techniques agricoles, ou de choix de plantes inadaptées (ex : maïs ou riz, très consommateurs d'eau en zone sèche). La troisième et dernière, la sécheresse hydrologique, survient lorsque les réserves d'eau disponibles dans les nappes aquifères, lacs et réservoirs descendent en dessous de la moyenne. Ceci peut arriver même avec des précipitations normales ou au-dessus de la moyenne lorsque l'eau est détournée pour une autre zone géographique ou qu'elle a été surexploitée, ou quand qu'une consommation élevée d'eau dépasse les capacité de la nappe ou des réservoirs à se renouveler, ou quand les conditions d'alimentation des nappes (perméabilité du sol (Voir Loi de Darcy) ne sont plus réunies.

 

Dans l'usage le plus fréquent le mot sécheresse se réfère généralement à la sècheresse météorologique.

 

 

La superbe cascade fongauffiéraine, certes, présente une belle image. La Nauze, souveraine des lieux, elle, a tout juste un niveau normal de printemps qu'elle perdra bientôt...  si l'été est au rendez-vous.

 

Photos Pierre Fabre.



28/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres