Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Partenariat culturel sagelaco-monplaisanais.

 

SAGELAT

 

En mai 2011, les Monplaisanais avaient retenu pour devise ''Montem vallemque regit'' [«gouverne monts et vallée»]. Ceux de Sagelat, à la même époque ''félibréenne'', avaient adopté ''Par monts et par vaux''. La première, bien entendu, est à prendre avec discernement car, dans l'esprit des Monplaisanais, il n'y avait aucun concept autoritaire et dominateur. Les élus avaient simplement voulu préciser que leur exécutif municipal avait en charge un espace bien différent du sillon de la Nauze aux collines des lisières de la Bessède. Les Sagelacois eux, sur l'autre rive de la Nauze, ont une géographie physique également marquée d'escarpements.  

 

Cliquez sur les images.

 

CIMG9875.JPG

 

Sandra consulte le registre du fonds de la bibliothèque de Monplaisant.

 

Biblio.jpg

 

C'est, un peu, la photo de famille : Joël Eymet, premier maire-adjoint de Sagelat, Sandra Boussat, secrétaire, Danielle Peyrus, ancienne secrétaire, Marie-Claude Ribatet, la bibliothécaire, reprise en médaillon en bas à droite, et Olivier Merlhiot, maire de Sagelat.

 

Cela fait bien plus d'un demi-siècle qu'à Sagelat, on comptait quelques lecteurs qui utilisaient les ressources de la bibliothèque. C'était dans les années 50/60, le fonds de la F.O.L, Fédération des oeuvres laïques, qui alimentait le lectorat puis celui du département. Il faut bien reconnaître que le cercle des lecteurs était, presque, confidentiel.

 

À l'époque de la F.O.L c'était Andrée Teilhaud, institutrice, qui apportait cette note culturelle. Danielle Peyrus, secrétaire de mairie, prit ensuite le relais avec le fonds départemental.

 

Il faut bien admettre que ce système, qui avait le mérite d'exister, ne générait pas un engouement important pour la lecture et c'était tout de même regrettable car les lecteurs avaient à leur disposition des ouvrages divers et intéressants.

 

Depuis quelques années, sur les hauteurs monplaisanaises, une jeune retraitée de la douane n'entendait pas rester inactive et a ouvert une petite bibliothèque qu'elle entretient avec amour. Son fonds ne cesse de progresser et, aujourd'hui, elle dispose de 1 500 ouvrages à proposer.

Dans les rayons, figurent divers ouvrages apportés par l'A.N.A.C.R et par les legs de ses sympathisants.

 

Marie-Claude qui, par ailleurs, est une élue municiplale monplaisanaise est la pièce maîtresse de cette bibliothèque, mais notons qu'elle travaille avec le partenariat de Jean-Claude Gamot qui, en quelque sorte, est le bibliothécaire-adjoint. J-Claude est aussi un élu monplaisanais. Ginette Rougier participe également à la vie du bureau de l'association loi 1901.

Marie-Claude a épousé l'idée, soumise par Olivier Merlhiot, d'étendre son lectorat aux Sagelacois. Elle a donc doté la mairie de Sagelat du répertoire de ses ouvrages et elle va même jusqu'à proposer aux personnes qui sont en difficulté d'aller, ponctuellement, leur porter des livres à domicile.

 

Est-il nécessaire de préciser que le travail de Marie-Claude est... bénévole.

 

La cotisation familiale annuelle est fixée, par année glissante à 8 €.

 

Saluons cette initiative qui fait que la Nauze, plus qu'un talweg séparateur, est, aussi, un lien naturel.

 

Puisse cette initiative culturelle trouver l'écho qu'elle mérite !

 

 

 

 

Demain le blog présentera le superbe reportage photographique de Bruno Marty immanent au Viaduc en courbe de Larzac. Cet article était annoncé pour jeudi mais il a été déplacé pour répondre à des attentes plus précises.

 

 

 



28/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres