Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Plus qu'un documentaire une très belle histoire d'amour.

Pays de Belvès.

 

Samedi 12 mars, dans la grande salle de la mairie de Belvès, l'association des Musées a accueilli Thierry Raimbaud [photo Pierre Fabre]. Il est venu présenter son film sur Henri Bernier. 

 

CIMG0507.JPG

 

Ce film, qui se veut un documentaire sur l'œuvre de l'autodidacte qu'est Henri Bernier, autorise plusieurs approches.

Qu'il me soit permis, indépendamment de sa finalité qui a pour but de faire découvrir un artiste et sa créativité, de mettre en avant cette merveilleuse histoire d'amour qui a  réuni Pépette et son maître. Cette chienne, pour beaucoup de cinéphiles, pour ne pas dire pour tous, interprétait avec son maître le rôle majeur de cette œuvre touchante. Qui, en regardant ce film, n'a pas été ému quand Pépette disparut et les larmes d'Henri disaient, si besoin était, combien l'artiste était dans une peine immense que nous, les spectateurs du film, partagions !

N'oublions pas qu'Henri est un créateur et que son oeuvre apparaît immense. Cette œuvre, il faut, de notre Val de Nauze à celui de la Ménaurie, savoir l'accompagner tant elle nous livre de finesse et d'authenticité.

Françoise Léo, présidente de l'Association des amis d'Henri Bernier, a parfaitement mis en exergue les qualités du créateur, sa sensibilité et son désintéressement. Les questions du public, elles, ont bien mis en avant l'intérêt de ce témoignage tant pour le côté artistique que pour le côté intimiste  de l'auteur.

Ce fut un moment plein d'émotion mais ô combien prenant !

 

Merci aux Musées, merci à Thierry Raimbaud et surtout un grand merci à Henri Bernier et à sa regrettée Pépette qui nous a tous émus. 

 

P.F

 

___________________________________________

 

 

 

 

Pépette bis.jpg

 

 

On ne peut pas dire que Pépette était reléguée au second rôle.

 

Qui est Henri Bernier ?

 

 

Résultat de recherche d'images pour "henri bernier"

 

 

Henri Bernier, 74 ans aujourd'hui, est né à Nice, mais c'est à 23 ans qu'il s'est incrusté au cœur des bois du Périgord, près des Eyzies, à Manaurie.

Ne le cherchez pas parmi les célébrités, c'est un artiste confidentiel !

 

 Il n'a jamais cherché à faire connaître ses oeuvres.

 

 Et pourtant...

 

Depuis près de 60 ans, chaque matin pour lui est un défi à la création.

Son œuvre est considérable, mais rares sont ceux qui la connaissent.

L'histoire a commencé comme pour les enfants ; à 5-6 ans, Henri dessine, dessine et découvre la couleur. Vers 7-8 ans, c'est la peinture qui l'absorbe… et le virus s'installe définitivement.

 

 

Aucune complaisance dans son approche : à ce guerrier du sensible, il faut rendre l'âme du vivant au plus près de sa réalité ressentie, à travers d'innombrables croquis, gouaches, huiles. Il faut se laisser traverser par la douce ou violente présence de la nature et traduire le rapport intime qui en découle.

 

Et puis, il y a le bois, déjà approché par la peinture sur meubles : c'est la première "composition", le premier panneau avec incrustations.

 

12 ans plus tard, il y en aura 34, réunis dans un meuble, conçu comme un livre à feuilleter : la "panneauthèque".  Entre temps, d'autres créations ont vu le jour : des peintures, des panneaux, des meubles, et plus récemment, les 7 sculptures de Pépette, sa chienne Bulldog.

 

De la peinture au bois et maintenant de la peinture avec du bois, Henri n'en finit pas d'explorer les ressources infinies des nuances, de la matière de ce matériau, avec toujours le même émerveillement,  la même intransigeance, la même délicatesse d'exécution, le même acharnement à relever les défis qui se présentent lors de ces incrustations.

 

Pour ceux qui ont l'immense chance d'en être témoins, c'est toute la rude tendresse d'Henri qui s'exprime.

 

 

CIMG0504.JPG

 Françoise Léo, présidente de l'Association des Amis d'Henri Bernier, parle de cet artiste hors du commun. Photo Pierre Fabre.

 

 CIMG0508.JPG

 

 

Au premier rang, au centre de l'image, Marie-Thérèse Laviale qui s'est démenée pour cette animation. Photo Pierre Fabre.

 

 

 



15/03/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres