Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Présentation de la maison commune.

 

MONPLAISANT

 

Depuis longtemps les Monplaisanais attendaient cette avancée dans la vie locale.

Monplaisant, quatrième commune du canton, par sa population, n'avait pas vraiment de salle de fêtes pour sa vie associative et festive. Monplaisant où, depuis la Libération il ne s'est pratiquement réalisé aucun chantier pour ses bâtiments municipaux si ce n'est, au tout début des années 60, quand, enfin, il y eut une mairie dissociée de l'école et, en aval de la disparition de celle-ci une transformation des locaux scolaires en salle polyvalente, se devait de rattraper son retard considérable.

 

C'est maintenant, depuis ce 15 janvier, chose faite. Les Monplaisanais ont, désormais, une maison commune, un peu petite certes. Elle peut tout de même réceptionner une centaine de personnes assises. Cette dimension correspond aux besoins contemporains.

 

 

 

 

Le maire présente ses voeux et la mairie.

 

 

Une présentation réussie. Au cours de cette présentation Jean-Bernard Lalue, le maire, rappela succinctement l'aboutissement de ce premier grand chantier, 370 000 €, mais n'a pas tenu à abreuver l'auditoire de chiffres.

Jean-Bernard Lalue a tenu à souligner le rôle plus qu'important que Bernard Grenier a pris dans cette opération. Il n'a compté ni son temps, ni son énergie et son savoir faire a certainement réduit le coût de cette réalisation. Jean-Bernard Lalue revint néanmoins sur deux déceptions. Le frein de l'autorité qui n'a pas permis d'inclure une scène au fond de la salle et, plus généralement, regretta que cette réalisation n'ait pas pris corps il y a une vingtaine d'années ; cela aurait permis, selon lui, de réunir davantage de subventions pour cette réalisation.

 

 

On pouvait estimer à une centaine de personnes le nombre de Monplaisanais présents.

 

Un petit scoop. Jean-Bernard Lalue, qui s'est abstenu, comme il se doit, de tout positionnement politique, a indiqué que la géométrie de la communauté de communes était en cours d'évolution et qu'il avait voté dans le sens du schéma retenu.  Monplaisant, selon les comptages les plus affinés, viendrait de dépasser le chiffre de 300 habitants. Il faut remonter au début du siècle précédent pour atteindre un chiffre identique. Notons que 17 maisons neuves ont été érigées sur le sol communal ce qui, par ailleurs, vivifie une population où la jeunesse trouve toute sa place.

 

 

Irremplaçable Maurice...

 

La poésie invitée de cette présentation. Maurice Teyssandier, le poète de la commune, comme on s'y attendait, est venu présenter Monplaisant. On aurait pu dire qu'il emboîtait les pas de Sacha Guitry avec un plagia de "Si Versailles m'était conté" transformé en "Si Monplaisant m'était conté".    

 

Les vœux. On a tout le mois de janvier pour échanger les vœux et, dans la salle, cet échange ne manqua pas. Le maire et Maurice, au cours de leurs interventions n'y ont pas manqué.

 

 

Marie Praderie répartit les cadeaux.

 

 

Le buffet. Avant de passer au raout, élaboré bénévolement par Mickaël Écalle, Marie Praderie et J-Bernard Lalue ont réparti les cadeaux de Noël en commençant par les enfants et en terminant par les aînés.

 

Le buffet, fort bien présenté, termina cette belle journée de présentation. Cerise sur le gâteau c'est autour d'un tourin finement préparé que cette belle journée d'hiver s'est terminée.

 

 

Il ne manquait qu'un seul élu, retenu au rugby. Lors de l'inauguration protocolaire on devrait avoir tout le monde.


 

Texte et photos Pierre Fabre.





15/01/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 213 autres membres