Fongauffier-sur-Nauze

Fongauffier-sur-Nauze

Un sympathique guet-apens parfaitement réussi.

 

 

Copie de 100_4555.JPG

 

 

L'oeuvre de Maryse... superbe ! Photo Joël Eymet.

 

 

Un merci tout particulier pour celles et ceux qui dans une logistique parfaite ont organisé le "guet-apens" de ce dimanche 8 février où je suis tombé sans avoir eu la moindre suspicion.

Il y avait là le comité des fêtes, mes amis,  René, l'instigateur du "guet-apens", venu exprès de Bassens,  mon voisin Claude, Bernard,  les deux Serge, Janine-Denise, et des ami(e)s de toujours, Marcelle, Odette, Thérèse, sans compter ceux qui retenus par la grippe en Limousin ou par une manifestation équestre, programmée depuis longtemps, à Bordeaux n'ont pu être là. Joël, notre premier maire-adjoint, toujours discret mais efficace a remplacé le premier magistrat. Une mention particulière pour Patricia et Marc qui, clairement, montrent que dans notre petit club on n'a nullement besoin d'avoir une implantation ancestrale pour germer, avec brio, dans la vie locale associative.

 

On a pu apprécier, au cœur du Périgord- Noir, une soupe champenoise comme seul Bernard, lyonnais par sa naissance, mais Monplaisanais de cœur et d'adoption, sait la concocter. Le vin, pour la table, ne provenait pas des grands crus de Pet-Chaunat, les caves sagelacoises, hélas, n'en possèdent plus, mais de l'Entre Deux Mers grâce à René.

 

La joliesse de la table et son harmonie sont à créditer à Dominique, notre secrétaire du C.D.F, et à la complémentarité active de Christian son époux.

Cette manifestation a permis d'apprécier la finesse de notre virtuel "académicien". Notre maître Capello s'est adonné à l'écriture d'un petit texte humoristique. Christian ne pouvait laisser passer cette journée sans escalader "La montagne" rappelant combien Jean Ferrat, au-delà de son passage, nous a marqué par son œuvre inoubliable. Discret, mais plein d'attention, notre ancien pontife festif n'a pas cru nécessaire de nous adresser sa bénédiction.

 

Marie-Claude, que nous appelons tous affectueusement Maryse, est à l'aise sur les planches avec la Troupe de Sagelat mais elle a, en plus, de très grandes qualités de pâtissière. Ses gâteaux ont fait merveille.

Un petit mot pour Dominique, l'artificier de nos animations festives, qui par ses apports scintillants, a donné une superbe luminosité au dessert.

.

 

Les rameaux coustaletois, naturellement, s'arcboutaient dans cette salle et s'enrichissaient de Clémence, la nouvelle venue de Fontenilles, village charentais du Pays manslois qui termine ses études à Toulouse et qui a charmé le premier né de la nouvelle génération coustalétoise.

 

Que toutes celles et ceux qui ont voulu s'associer à cette fête en soient remerciés.

 

Tout cela surprend et, naturellement, cela fait chaud au cœur d'un septuagénaire qui ne s'y attendait nullement.



09/02/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 195 autres membres